ÉconomieEntreprisesManagementServices

OfficeRiders booste le coworking dans les grandes entreprises

2 min. de lecture
OfficeRiders

La start-up OfficeRiders lance un programme pour accompagner la demande des grands comptes en espaces de travail nomades, chez des hôtes.

Créé en 2015 pour accompagner l’essor du coworking et du travail nomade, le site OfficeRiders, qui met en relation des propriétaires d’espaces vacants et des professionnels à la recherche d’espaces de bureaux ou de réunion, s’est développé dans dix villes… et a attiré au-delà des travailleurs indépendants, qu’il visait initialement, de grands comptes, qui représentent désormais la moitié de son activité. Pernod Ricard, Vinci, Axa, Carrefour ou LVMH ont déjà eu recours à ses services. Pour les satisfaire, la start-up lance Workstars, un programme (de 300 à 500 euros par mois) proposant un interlocuteur dédié, la fin des frais de service, des délais de paiement adaptés, des interventions liées à la révolution du travail ainsi que des invitations à des événements. Le CEO d’OfficeRiders, Florian Delifer, présente cette nouvelle offre.

Pourquoi lancez-vous une offre dédiée aux grands comptes?

Les réservations des grands comptes représentent désormais la moitié des réservations du site, et on observe un style de travail de plus en plus libéré et nomade chez les PME et les grandes sociétés. OfficeRiders et les espaces uniques et hyper-flexibles que ces acteurs peuvent trouver sur OfficeRiders.com sont en adéquation parfaite avec cette mutation. Cependant, les process, l’organisation et les attentes de ces acteurs demandent un traitement différent : c’est ce qui nous a naturellement amené à créer un programme adapté avec un service premium et des avantages financiers significatifs, permettant un gain précieux de temps et d’argent, sur des volumes de réservations qui peuvent être rapidement amenés à se démultiplier. A la vue de la grande satisfaction rencontrée par les grands groupes sur OfficeRiders, et les retours d’expérience prometteurs, nous avons mise en place le programme Workstars pour révolutionner le style de travail de toutes les entreprises.

L’intérêt de grandes entreprises pour OfficeRiders vous a-t-elle surpris?

Avec une posture très agile sur le marché, nous avons nous même toujours eu la volonté d’expérimenter. Nous connaissions la révolution du travail que les PME et les grands groupes sont en train de vivre, et nous pensons que ces structures commencent seulement à être prêtes à adopter de telles solutions, et cela reste hyper-novateur pour ces acteurs. Nous les accompagnons dans l’adoption de ces nouveaux modes de travail.

De quelle manière OfficeRiders s’est adapté à l’essor du nombre d’utilisateurs et à leur profil?

OfficeRiders a toujours suivi de très près l’évolution des profils et des attentes de ses clients, et agi en fonction. Nous avons notamment rapidement proposé des usages de réunions, événements et production dans une logique de location d’espace entier, en plus du coworking. Nous avons récemment lancé la premièe marketplace dédié aux services éphémères (services, équipements, et restaurations) intégré à notre processus de réservation, afin de répondre aux besoins souvent plus sophistiqués des PME et grands groupes qui s’attendent à des solutions complètes. Enfin, le programme Workstars est destiné à faire gagner du temps et de l’argent à toutes ces sociétés qui perdent beaucoup de temps à trouver des espaces éphémères, et qui malgré tout, sont confrontés  des commissions significatives.

Comment souhaitez-vous vous développer?

Les grands groupes justement, nous amènent assez naturellement à démultiplier nos volumes partout en France. Nous souhaitons enrichir nos extras partout en France, et communiquer en Espagne puis en Italie début 2018.

2215 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Actualité socialeEntreprisesManagementSociété

“Le retour au bureau est l'occasion de poser les bases d’une nouvelle organisation spatiale et managériale”

Vents contraires sur l’immobilier d’entreprise. Les bureaux doivent être repensés pour favoriser la collaboration. Sophie Pène, directrice Workplace Change du groupe Kardham, décrypte cette nouvelle donne.
EntreprisesIndustrie

Sainte Lucie adapte son offre d'aides culinaires pour répondre aux nouvelles attentes des restaurateurs

Durant le premier confinement, Sainte Lucie a vu augmenter ses ventes d’aides aux desserts. L’entreprise basée dans l’Oise, créée en 1885, également…
EntreprisesFocus

EPC, ou le champagne en mode start-up pour recruter de nouveaux consommateurs

La maison de champagne EPC a réussi à s’imposer auprès de grands comptes et d’être présente dans six pays. Jérôme Queige, cofondateur et directeur général de la start-up, revient sur ce démarrage réussi.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter