Focus

Objets connectés : Wistiki trace son sillon

1 min de lecture

La start-up Wistiki a lancé son objet connecté, vendu dans les réseaux de distribution.

Après avoir procédé, en mai dernier, à une levée de fonds, Wistiki poursuit son aventure. La start-up parisienne est passée depuis à la phase de fabrication et de commercialisation. Son offre consiste en un objet connecté, sous forme d’un petit boitier, permettant de faire sonner ou de géolocaliser ses affaires. Le boîtier (5×36 mm) peut notamment s’accrocher à un porte-clefs ou à un portefeuille.

Le lancement de la société au moyen du crowdfunding avait permis de « prouver l’intérêt pour le produit », indique à Business & Marchés le co-fondateur de Wistiki, Bruno Lussato. Aujourd’hui, « la chaîne de production a été industrialisée, en France. La plupart des distributeurs, à l’instar de la Fnac, référencent l’objet ». Vendu au prix unitaire de 24,90 euros, le Wist revendique d’être « l’objet connecté le moins cher du marché ». « Il répond à un besoin tout en restant accessible », estime Bruno Lussato, qui envisage déjà une prochaine version de l’appareil, plus fine.

« On reste une start-up », tempère néanmoins l’entrepreneur. D’ici à six mois, l’effectif pourrait passer de cinq à dix personnes.

2495 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Grâce à sa machine, la start-up Kuantom fait essaimer le cocktail sans barman

Conçue pour les établissements sans barmans attitrés, Orkestra, la machine à cocktails de la start-up Kuantom, est commercialisée depuis un an. L’aboutissement de six ans de R&D.
EntreprisesServices

Fortes ambitions pour les robots cuisiniers d'entreprise de Bolk

La start-up Bolk entend installer, dans les entreprises et lieux de trafic, des robots permettant de réaliser et de personnaliser des bols repas à l’heure du déjeuner. Elle vient de lever 4 millions d’euros.
Entreprises

Le nouvel apéritif sans alcool Osco mise sur sa recette au verjus pour se différencier

Pas de désalcoolisation, mais du verjus (jus de raisins verts récoltés avant maturité) pour le nouvel apéritif Osco, sans alcool.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter