Aller au contenu

NovaSenior veut devenir le GPS des structures dédiées aux seniors

Hébergements spécialisés, prestataires… La start-up NovaSenior compte accompagner les proches de personnes âgées dans leur recherche d’outils adaptés.

« En raison de la démographie actuelle, l’accompagnement d’un parent ou d’un proche dans la perte d’autonomie est devenu un véritable enjeu. Plusieurs solutions et services peuvent alors être proposés, en fonction du degré d’autonomie : encore faut-il les trouver ! C’est dans ce contexte qu’est né NovaSenior », explique à Business & Marchés son fondateur, Kenneth Gandrille. Crée en 2013 et disposant depuis cette année d’une version complète, NovaSenior s’appuie sur un réseau de 1500 partenaires pour identifier des pistes d’hébergement ou des prestataires.

« Pour accompagner un proche âgé dans sa perte d’autonomie, il existe trois solutions. D’une part, l’aide à domicile pour les personnes âgées les plus autonomes : des intervenants viennent au domicile de la personne âgée pour l’accompagner dans son quotidien, de quelques heures par semaine à plusieurs heures par jour en fonction des besoins. D’autre part, les résidences seniors avec des services adaptés, dans un appartement indépendant. Enfin, les maisons de retraite médicalisées ou Ehpad, résidences destinées aux personnes âgées dont la perte d’autonomie est assez avancée. Une équipe soignante veille quotidiennement au bien-être des résidents, prodigue les soins nécessaires », détaille Kenneth Gandrille.

NovaSenior entend être, de fait, un point de repère parmi cette offre multiple, en aidant les internautes à trouver les places disponibles en Ehpad en fonction des besoins médicaux et de leurs possibilités financières, identifier les appartements disponibles en résidences seniors en fonction de la localisation et de la surface, et d’avoir accès à un annuaire des services d’aide à domicile à proximité. Avec 10500 maisons de retraite en France, l’offre du site est amenée à s’enrichir, tandis que les besoins s’accroissent.

A l’instar de nombreuses start-up, Kenneth Gandrille et son associé Romain Rigot misent en effet sur le développement de la silver economy. « La silver economy n’est pas un vaste concept mais bien une réalité avec l’accroissement de la part des seniors. Les personnes de plus de 65 ans sont en effet de plus en plus nombreuses dans la population européenne : les 65-79 ans représentent 13,3% (16,6% en 2060). La population va par ailleurs vivre plus longtemps : 83,1 ans pour les femmes (contre 89,1 ans en 2060) et 77,6 ans pour les hommes (contre 84 ans en 2060). Autant de personnes auxquelles d’adresser avec une offre et des services pertinents, que ce soit directement ou indirectement, auprès de prescripteurs », analyse le fondateur.

Publié dansActualité socialeEntreprisesSociété