ÉconomieEntreprisesIndustrie

LemonAid et ChariTea, soft drinks solidaires depuis dix ans

1 min de lecture
Limonades solidaires LemonAid

Une nouvelle référence de limonade enrichit le portefeuille de LemonAid et de ChariTea, des soft drinks allemands bio et engagés depuis dix ans.

LemonAid s’apprête à lancer une nouvelle référence au gingembre. Une façon, pour la marque de limonade, de remercier ses consommateurs pour leur fidélité, et de poursuivre son développement sur le marché français. « Nous disposons de trois limonades et quatre thés glacés, sous le nom ChariTea. Le gingembre constitue la première nouveauté que nous lançons en France. Nous en sommes assez fiers, notamment pour une petite structure », indique Aude Lemoine, country manager France.

Disponibles en France depuis quatre ans, les produits ont été lancés en Allemagne en 2009 et sont désormais commercialisés dans 120 pays. Une fondation, LemonAid & ChariTea e.v., perçoit 5 centimes d’euro par bouteille vendue. 4 millions d’euros ont été collectés pour financer des projets de développement (santé, éducation, agriculture…) dans les pays producteurs de matières premières utilisées dans les thés et limonades. La structure compte 120 personnes, avec un siège basé à Hambourg.

Une démarche portée par l’essor de l’agriculture biologique

Les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable. En France, LemonAid et ChariTea mise essentiellement sur le réseau CHR ainsi que sur les enseignes spécialisées bio. « Nous investissons assez peu dans le marketing, car nos bouteilles sont assez jolies. Nous travaillons main dans la main avec nos revendeurs. Ils sont très contents d’avoir une valeur ajoutée à défendre. Nous nous sommes considérés comme des ambassadeurs : il y a trois ans, la vague du bio était moins présente. Nous avons largement expliqué notre projet et sa démarche », ajoute Aude Lemoine.

A lire également
Entreprises

Cognac, liqueur, champagne, café : quatre pop-up pour rapprocher les marques et leurs consommateurs

En novembre, Martell, St-Germain, Ruinart et Lavazza ont imaginé plusieurs expériences, à Paris, pour s’adresser directement aux consommateurs, avec des concepts très différents.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
EntreprisesIndustrie

Avec une boutique à Paris, Ricola développe son univers de marque

Pour la première fois, Ricola s’implante dans sa propre boutique, dans le Marais, à Paris. Un moyen pour la marque suisse de s’adresser directement à ses consommateurs.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter