Aller au contenu

Le taux de chômage en recul au premier trimestre

Selon des chiffres publiés ce jeudi par l’Insee et dévoilés dès ce matin par Christine Lagarde sur France Info, le taux de chômage a baissé au premier trimestre pour s’établir à 7,2% de la population active. Il est à 7,5% si l’on compte les départements et territoires d’Outre-Mer. « En France métropolitaine, 2,6 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaiteraient travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler, et qu’elles recherchent ou non un emploi« , indique l’Insee.

« C’est une confirmation que tous les efforts que nous mettons en place, tous les efforts développés par les entreprises sont en train de payer« , a expliqué la ministre de l’Economie, qui trouve là un moyen de redorer le blason du gouvernement. L’Insee précise toutefois que ce taux « provisoire » a été calculé sur la base des critères du Bureau international du travail (BIT). Les critères du BIT, un organisme rattaché à l’ONU, permettent d’établir des comparaisons à l’échelle internationale.

Selon le BIT, est chômeur toute personne (de plus de 15 ans) qui remplit les critères suivants:
* « être sans travail », c’est-à-dire ne pas avoir d’activité, même minimale, pendant la semaine de référence ;
* « être disponible pour travailler », c’est-à-dire être en mesure d’accepter toute opportunité d’emploi qui se présente dans les quinze jours, sans qu’une tierce obligation soit une entrave au retour à l’activité ;
* « rechercher activement un emploi, ou en avoir trouvé un qui commence ultérieurement ».

Pour Frédéric Lefebvre, un des trois porte-parole de l’UMP, il s’agit d’un « résultat qui n’est pas dû au hasard mais au volontarisme de Nicolas Sarkozy qui a su, contre vents et marées, une gauche caricaturale et des syndicats sceptiques, conduire la majorité à réhabiliter le travail dans notre pays« .

Publié dansEconomiePolitique éco

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire