Aller au contenu

Lance ta Boîte réunit crowdfunding et conseils pour les start-up

Entretien avec Mohamed Mahjoubi, fondateur du nouveau site de financement participatif Lance ta Boîte.

mmahjoubiQuel constat vous a incité à créer Lance ta Boîte ?

L’idée de Lance Ta Boîte a commencé à germer après une précédente tentative de création d’entreprise. Avec un associé, nous avons ouvert, en 2011, une parapharmacie à bas prix. Nous avons été confrontés à de nombreux problèmes, dont celui du financement. Pour pouvoir ouvrir notre boutique, nous avions besoin d’un financement de 50k€ afin de mener à bien les travaux. Notre apport total était de 35k€ et pourtant aucune  banque n’a accepté notre demande de financement.

Cette histoire est intervenue au moment de nombreux sites de crowdfunding, dont Kickstarter aux Etats-Unis. La plupart de ces sites visent des projets artistiques ou technologiques mais aucun ne visait la création d’entreprise dans sa globalité. C’est à ce moment-là que le projet Lance Ta Boîte a commencé à prendre forme. Une plateforme de financement, mais pas que. En effet il était important pour nous de faciliter la vie de l’entrepreneur afin de lui permettre de créer son entreprise dans l’environnement le plus sécurisé possible.

Ce projet a pour but de mettre en valeur des talents innovants trop souvent ignorés. Ainsi que de montrer qu’il est possible de créer un projet sans le soutien initial des banques souvent trop frileuses pour aider la création. Mais surtout que montrer qu’une solution collective existe au besoin de création de richesses de la France.

Comment comptez-vous vous démarquer sur le marché du crowdfunding, qui tend à devenir chargé ?

Le secteur du crowdfunding voit naître de plus en plus d’acteurs. Cela est normal, en temps de crise nous avons tendance à vouloir rester proactif et trouver nos propres alternatives.

Comme tous les sites du genre, Lance Ta Boîte cherche d’abord à financer les entrepreneurs. Cependant nous nous différencions par notre dimension « conseil ». Lorsqu’un créateur arrive dans notre écosystème, il ne commence pas par remplir sa page sur un site. Il est d’abord encadré par un de nos « capitaines de création ». Cet interlocuteur unique a pour première mission de l’aider à créer son business plan, il le conseille, l’aide dans ses démarches, tâche d’optimiser sa campagne pour la rendre la plus attractive possible.

Ensuite, une série d’événements de promotions sont organisés. Durant les quatre mois de campagnes le créateur sera conseillé. De plus, notre réseau est ouvert : juristes, avocats, comptables, commerciaux, communicants, photographes… Le créateur peut développer son projet. Ce qui fait que même si la campagne peut échouer le créateur aura déjà bénéficié d’un accompagnement de qualité lui ayant permis de mettre son projet sur de bons rails. Les projets ont donc des chances de se lancer même sans le financement, même si cela sera de manière moins optimisée.

Quels sont vos objectifs à court et à moyen terme ?

La plateforme ayant terminé sa phase beta durant l’été, nous ne sommes en réelle activité que depuis moins d’un mois. Notre premier objectif est donc de fédérer un maximum de monde autour de notre plateforme afin de faire connaître nos créateurs et leur donner une chance de voir leur rêve aboutir. Pour cela, il va nous falloir prendre notre place sur un marché en plein développement.  A plus long terme nous voulons développer une gamme permettant à l’entrepreneur de trouver tout ce dont il aura besoin pour créer son entreprise mais aussi la faire vivre et la développer année après année.

Publié dansFocus