Alambic de la distillerie Baccae (Paris 4e)
EntreprisesIndustrie

La distillerie parisienne Baccae étend sa production aux liqueurs et aux eaux-de-vie de fruits : nepita, piment, sloe gin…

2 min de lecture

Des eaux-de-fruits et des liqueurs complètent l’offre de la micro-distillerie parisienne Baccae, qui s’est fait connaître avec son gin et ses ateliers à destination des particuliers.

Installé en mars 2022, un alambic de 230 litres de capacité de charge, signé Muller, permet à Baccae de diversifier sa production. Jusqu’alors, cette micro-distillerie installée depuis la fin 2017 dans le 4ème arrondissement de Paris, s’était fait connaître par sa production à façon de gin pour les bars-restaurants parisiens, au moyen d’un rotovap, puis d’absinthe ou de bitter.

Ces derniers mois, des eaux-de-vie de fruits ont enrichi la gamme, ainsi que des liqueurs. “Nos clients ont réservé un très bon accueil à ces nouveaux produits, aussi bien les particuliers qui nous rendent visite, que les professionnels, se félicite Julien Roques, cofondateur de l’entreprise (4 personnes). Nous faisons moins de volume que sur le gin, mais les premiers retours sont positifs.”

De nouvelles saveurs dans l’offre de spiritueux de Baccae

Alambic de la distillerie Baccae (Paris 4e) : nepita, figuier, sloe gin, triple piment - Bouteilles à la vente - Novembre 2023

La gamme de produits s’accroît.

Une eau-de-vie de framboise, ainsi que des liqueurs de bergamote et d’acacia ont ainsi été lancées par Baccae. Parmi les nouveautés, l’attention se tourne notamment vers la liqueur de nepita (25%), résolument végétale, avec des notes mentholées. L’arôme frais et légèrement piquant de cette plante endémique corse, aux notes d’origan également, fait mouche. La liqueur de figuier (25%), qui compte aussi 100 grammes de sucre, convainc. Très fruitée, elle permet de redécouvrir cet ingrédient. Il est notamment possible de la déguster en highball.

Depuis le mois de juin, une liqueur Triple piment (25%) détonne pour sa part. A manipuler avec précaution, face à la puissance de ce produit composé de piment habanero, de piment gorria, et de poivre dioica (appelé aussi Bois d’Inde). Une liqueur très chaleureuse, suave, qui bénéficie de l’apport d’une compotée d’orange amère. Autre création à découvrir, le Sloe gin (25%), une liqueur à base de gin et de prunelle, dotée d’une base de gin préalablement vieilli en fût. Une macération de six mois est effectuée. Après les notes de prune au nez, une belle sucrosité s’exprime en bouche.

Des spiritueux bio

A l’exception de quelques collaborations, les produits de Baccae sont bio. “On le fait par conviction, sans souhaiter en faire l’argument numéro 1. Cela constitue davantage une éthique de travail et un challenge qu’une démarche marketing”, poursuit Julien Roques.

Malgré la difficulté du contexte économique pour le secteur, Baccae poursuit par ailleurs sa production sur-mesure pour les bars, à l’instar du travail réalisé pour le compte de Talaé, à Paris, qui a lancé fin octobre un nouveau menu de cocktails. Une eau-de-vie de vin, ainsi qu’une liqueur de melon figurent, de plus, dans les tuyaux.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Chill : bières et DJ de retour au Cargo container bar, à Paris

Sur le port de Bercy, à Paris, Paname Brewing Company et Wild Buzz Agency organisent la quatrième saison du Cargo container bar, avec de la bière, des pizzas et des DJ, autour d’une terrasse en bord de Seine.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter