Aller au contenu

[Infographie] Vendre ses produits sur Instagram : les bonnes pratiques

Instagram a fait sa mue en application marchande. Les stories peuvent vous permettre de gagner des clients.

Depuis sa création en 2010, Instagram a fait du chemin. Le réseau social, racheté par Facebook deux ans plus tard, s’est imposé comme la référence de la photo en ligne, grâce à des fonctionnalités de commentaires et de partage, augmentées des désormais célèbres stories. Autant  de points forts qui ont incité les marques à y présenter leurs produits par elles-mêmes ou par le biais d’influenceurs. Aujourd’hui, il est possible de vendre directement sur Instagram – la plateforme a même ouvert des magasins éphémères pour lancer cette nouvelle offre. Dès lors, pourquoi ne pas tenter l’expérience dès qu’il le sera possible ?

Vendre sur Instagram, c’est nouveau… et sans difficulté particulière pour les utilisateurs. Les consommateurs américains ont eu la primeur du service à travers une sélection de marques. « Lorsque vous trouvez un produit que vous aimez, vous pouvez maintenant l’acheter sans quitter l’application. Lorsque vous appuyez sur pour afficher un produit depuis le poste d’achat d’une marque, un bouton « Paiement sur Instagram » s’affiche sur la page du produit », précise la plateforme.

Rien de plus simple pour l’utilisateur – oubliez les bons de commande papier des catalogues des vépécistes, ou les interminables tunnels d’achats de certains sites Web. Il suffit de choisir parmi différentes options telles que la taille ou la couleur des vêtements, puis de procéder le paiement sans quitter Instagram. Le nom, l’adresse e-mail, les informations de facturation et l’adresse de livraison sont demandées lors du premier achat. Une fois la première commande effectuée, les informations sont sauvegardées. Les notifications d’expédition et de livraison sont envoyées directement dans l’application.

Infographie Vendre sur Instagram

Incitez vos followers à passer à l’action

Un compte dédié, @shop, est aussi en ligne, « pour les petites entreprises ». Les créateurs de mode, même à travers leurs stories (plus de 500 millions d’utilisateurs de la fonctionnalité par mois) peuvent rendre leurs photos cliquables. « Au lieu de prendre une capture d’écran ou de demander des détails sur les produits dans les commentaires ou dans la messagerie, vous pouvez simplement appuyer sur pour voir exactement ce que portent vos créateurs préférés et l’acheter sur-le-champ », promet Instagram.

Diverses plateformes proposent d’accompagner le créateurs et commerçants dans leur arrivée sur la plateforme. Insérer une mention de « call-to-action » dans sa bio (avec un lien), c’est en premier lieu un moyen de capter du trafic. Pour aller plus loin, encore faudra-t-il soigner vos photos. Le nerf de la guerre sur Instagram. Fidéliser une communauté, un prérequis. Patience, constance dans les publications et connaissance aiguë des attentes de ses followers sont indispensables. Une story disparaît après une journée : ne vous loupez pas et misez, par exemple, sur des produits éphémères. Misez sur le long terme dans votre profil classique, ou jouez sur l’effet de mosaïque. Attention aux photos horizontales !

Gérez votre planning

Avec Instagram, vous devrez aussi gérer votre planning de publication. Vos followers sont rivés sur leur smartphone dans les transports en commun : les plages 7h-9h, 12h-14h ou 18h-20h peuvent ainsi être testées. A vous d’adapter votre stratégie par la suite.

Publié dansEconomieFocus