Aller au contenu

Inflation belge, causes européennes

L’inflation a atteint 5,21% en Belgique sur un an, après 4,15% en avril. Il faut remonter à mai 1985 pour retrouver de tels niveaux. Les carburants, les combustibles liquides, les pommes de terre et les fruits frais font partie des produits ayant connu les plus fortes hausses de tarifs au cours de l’année écoulée. Le royaume n’est pas le seul Etat européen à faire face à une hausse généralisée et durable du niveau général des prix. En Espagne, le rythme de l’inflation a atteint 4,7% sur un an, selon des chiffres publiés ce jeudi.

Les causes de ces progressions rapides des prix ne sont pas spécifiques aux deux pays cités ci-dessus, elles s’appliquent à l’ensemble des pays européens. La flambée des cours du pétrole s’est répercutée à la pompe, et l’avantage compétitif du diesel tend à s’étioler au fil de cette hausse. Le prix du mazout grimpe lui aussi, une donnée essentielle pour les consommateurs belges. « Le poids du mazout dans le panier de la ménagère belge est plus important en Belgique, qui est un pays nordique il ne faut pas l’oublier, que dans la majorité des pays de la zone euro. L’effet pétrolier se ressent donc de façon plus importante dans les chiffres de l’inflation belge« , rappelle au quotidien francophone L’Echo Jacques de Pover, analyste chez Dexia.

Opérations commerciales

La progression des prix des matières premières agricoles produit aussi ses effets. Un certain nombre d’industriels en ont profité pour faire passer des hausses de tarifs – justifiées ou non -, influant sur le pouvoir d’achat des ménages. En Belgique, les salaires sont indexés sur l’indice des prix à la consommation, une mesure censée permettre aux ménages de mieux appréhender les effets de l’inflation. Cependant, selon Jacques de Pover, la hausse des prix du carburant ne sera répercutée que partiellement dans l’indice des prix, ce qui fera ralentir l’augmentation des salaires.

Le débat sur le pouvoir d’achat fait aussi rage hors de nos frontières. Les distributeurs tentent pour leur part d’atténuer leur influence dans la hausse des prix, en mettant en place d’importantes opérations commerciales, telles le remboursement de la TVA sur certains produits ou la mise en place d’un site comparatif… dirigé par un acteur majeur de la grande distribution.

Màj 04/04:  il y a eu un saut d’indexation en décembre en Belgique, et un en avril.

Publié dansEconomiePolitique éco

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire