ÉconomieEntreprisesServices

Guardio digitalise le secteur de la sécurité privée

Guardio - Sécurité privée

Guardio propose de recourir aux services d’un agent de sécurité au moyen d’une plateforme digitale, en reprenant les codes de ces nouvelles start-up.

Lancée en mars 2015, la start-up parisienne Guardio met en relation des professionnels et particuliers avec des agents de sécurité au moyen d’un site Web, à l’instar d’autres plateformes. Dans un contexte de forte demande, Laurent Selles, CEO de Guardio, présente son modèle à Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Guardio?

J’ai pu constater un besoin en digitalisation du marché de la sécurité privée. En cherchant un agent de sécurité pour un évènement, je me suis rendu compte que c’était un véritable casse-tête de trouver une mission de sécurité. Que les entreprises de sécurité ne respectaient pas toujours le cadre légal. Les agents de sécurité sont présents partout : dans les centres commerciaux, les aéroports, les festivals… Il m’est apparu logique de ne pas en rester là.

Comment vous différenciez-vous des offres existantes en matière de sécurité privée?

Guardio est une centrale de réservation d’agents de sécurité disponibles partout en France, en deux heures. Nous sélectionnons rigoureusement les prestataires, qui sont des agents de sécurité qualifiés, certifiés, expérimentés s’adaptant aussi bien pour des particuliers que pour des professionnels. Nous comptons accompagner l’essor de la demande via un réseau de plusieurs milliers d’agents de sécurité triés sur le volet, disponibles partout en France, à la demande, en quelques clics sur notre plateforme. Moins d’une minute suffit pour effectuer une réservation. Les prestations sont évaluées par nos clients après chaque mission.

Comment intégrez-vous les dispositions réglementaires à votre activité de plateforme?

La sécurité privée représente une profession très réglementée, en voie de modernisation. Nous nous assurons notamment que nos prestataires paient leurs cotisations sociales de manière récurrente. Notre système consiste à trouver un prestataire en sécurité privée conforme à la législation en vigueur établie par le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) qui délivre les agréments, les cartes professionnelles et les autorisations d’exercer.  Nous sommes également signataires de la Charte des bonnes pratiques d’achats de prestations de sécurité privée, délivrée par le ministère de l’Intérieur.

A lire également
Actualité socialeEntreprisesManagementSociété

“En période de crise, l'apprentissage permet de conserver son autonomie”, insiste le CFA du Cnam

Le CFA du Conservatoire national des arts et métiers propose des spécialités tertiaires et techniques. Dans un contexte inédit de crise, l’établissement d’enseignement compte garder le cap. Sa directrice, Anne Bonnefoy, décrypte les enjeux de la rentrée.
EntreprisesServices

Les astuces de la start-up Shanty Biscuits pour rebondir

Shanty Baehrel s’emploie à développer ses biscuits personnalisables à travers Shanty Biscuits. Le concept : des messages déposés sur des petits beurre, et des coffrets dédiés. L’activité B2B fait partie des axes de développement de l’entreprise.
Entreprises

Benjamin Kuentz: “nous pouvons ouvrir de nouvelles pistes dans l'élaboration du whisky”

Depuis quatre ans, Benjamin Kuentz s’attache à écrire des recettes de whisky originales, mises en musique par des distilleries françaises. Il lance de nouvelles références.