Entreprises

La Fine gastronome réconcilie les amateurs de gastronomie avec les fourneaux

2 min. de lecture
Coffret La Fine gastronome

Les restaurants sont fermés ? La Fine gastronome prévoit des coffrets de condiments et d’idées recettes à cuisiner chez soi pour réaliser des menus de haut niveau.

Pour les fêtes, La Fine gastronome a tout prévu. Deux menus (foie gras de canard mi-cuit, magret de canard, billes de navets glacés, mousseline de patates douces épicées et ganache de chocolat noir avec des segments d’oranges confites dans la première box; ou ravioles de crabe à l’ail noir, coquilles Saint-Jacques, sauce au safran et choux grillé, avec une dacquoise amande, crème au café, poires épicées dans la deuxième box) qu’il conviendra de préparer en associant des ingrédients frais à acheter aux condiments contenus dans les coffrets (avec les fiches recettes) expédiés chez les clients.

“Le challenge ici est de créer un menu original, ayant une cohérence de l’entrée au dessert. Les ingrédients choisis sont de saison et on évite de gaspiller en essayant d’utiliser toutes les parties d’un aliment, par exemple en utilisant des barbes de St Jacques pour réaliser un fumet. Les techniques de cuisine ne sont pas compliquées à appliquer en soi, mais elles permettent d’apporter ce côté “wahou“ à un plat. Il faut tout de même aimer cuisiner et passer un peu de temps derrière les fourneaux”, sourit la cheffe Pauline Billaud, qui a participé à l’élaboration de cette offre baptisée Saveurs féériques.

“Moins de pertes de temps et de matières”

Ces menus à cuisiner soi-même s’inscrivent dans les tendances du “home made” et de la livraison à domicile renforcées par les deux confinements. Les abonnés peuvent recevoir jusqu’à six boxes par an, de 33 à 36 euros tous les deux mois. L’entreprise a été créée il y a un an.

“Passionnée de gastronomie française, j’aime découvrir et partager de nouvelles saveurs quand je reçois mes proches. Mais pour un amateur de cuisine, il n’est pas toujours évident d’élaborer un menu harmonieux et d’oser de nouveaux produits, tout ça sans perdre trop de temps et en évitant de «gâcher» trop d’ingrédients. Les menus de saison originaux sont créés par un chef avec les condiments essentiels pour les saveurs dans la box, une liste de courses assez courte pour les produits locaux et un déroulé avec des astuces du chef pour une parfaite organisation”, explique Anke Mayer, cofondatrice.

Pour la fin d’année, des cartes-cadeaux et des box individuelles sont aussi proposées.

2285 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Services

Taste of Paris, ou le parc d'attractions de la gastronomie

Taste of Paris, le festival des chefs, revient dans la capitale. Files d’attente interminables, portions petit format… Un salon loin des codes de la gastronomie, malgré un très beau casting.
Entreprises

Les secrets de Pique-Poule pour concilier street food et sourcing régional de qualité

Benjamin Baches a créé Pique-Poule, une rôtisserie fermière, dans le 9ème arrondissement de Paris. Un concept au sourcing résolument poussé, désormais aussi dans le 2ème arrondissement, rue Saint-Denis.
Entreprises

A Paris, cuisines française et japonaise se marient avec délicatesse au nouveau restaurant Shiro

A Saint-Germain des Prés, une parenthèse gourmande dans la vie culturelle avec le restaurant Shiro, aux influences franco-japonaises. Focus sur son lancement.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter