InvestissementMarchés et finance

Financement participatif : place aux femmes !

1 min. de lecture

La nouvelle plateforme MyAnnona ambitionne de devenir la référence en matière de financement participatif dans l’univers de l’entrepreneuriat féminin.

Seules 3% des femmes osent créer leur entreprise, et un-tiers d’entre elles commencent avec moins de 4000 euros. Face à ce constat, Béryl Bès (photo), auparavant consultante et chargée d’affaires dans la banque-assurance, a lancé fin novembre MyAnnona, une nouvelle plateforme de financement participatif. « Je suis convaincue par l’extraordinaire potentiel du crowdfunding et de l’entrepreneuriat féminin comme vecteur de développement économique », explique-t-elle.

Pour maximiser ses chances de réussite dans un marché déjà chargé, l’entrepreneure s’appuie sur une équipe de six personnes, et a lancé une levée de fonds sur sa propre plateforme. Béryl Bès ambitionne de créer « un environnement et une communauté dédiés à l’entrepreneuriat féminin, avec une vraie solidarité ». Les clubs et les réseaux gravitant dans le secteur seront également mis à contribution pour assurer un soutien aux porteurs de projets. Ce principe d’accompagnement constitue « un des éléments de différenciation majeur de MyAnnona », souligne-t-elle.

A lire également
Entreprises

Le nouvel apéritif sans alcool Osco mise sur sa recette au verjus pour se différencier

Pas de désalcoolisation, mais du verjus (jus de raisins verts récoltés avant maturité) pour le nouvel apéritif Osco, sans alcool.
Entreprises

Taste of Paris : connaissez-vous ces 5 start-up food & beverages ?

Maison Mixicole, Mé-Mé, Fils de Pomme, Bulles de ruche, Papa Sauce : dans les verres et les assiettes, ces start-up se fraient un chemin au pays de la gastronomie.
EntreprisesServices

L'appli Bewifi compte simplifier la mise à disposition du wifi dans les lieux publics, bars et restaurants

L’application Bewifi, dédiée aux bars-restaurants et aux lieux publics, vise à centraliser les points d’accès au wifi des différents établissements. Steny Sylvain Solitude nous en dit plus.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter