Entreprises

L’eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

2 min de lecture
Eau de vie albanaise Gonxhe

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.

Après un lancement il y a un an dans le circuit cafés-hôtels-restaurants (CHR), l’équipe de Gonxhe prend la parole pour la première fois. Créée par Nicolas Pecherot, consultant en communication, et sa femme d’origine albanaise Ani Hoxha, commerciale dans l’énergie renouvelable, Gonxhe consiste en une eau-de-vie de raisin (cépage Perla), fermentée et issue d’une double distillation. Une eau-de-vie nommée « raki » en Albanie, qui est proposée à 40 %, et non à 48 % dans sa version originelle, pour être plus accessible sur le marché français.

« Il s’agit d’une eau-de-vie qui se boit partout en Albanie. Nous souhaitions la commercialiser en-dehors du pays. A notre mariage, les invités avaient adoré ! Il fallait aussi créer un branding sympathique, s’appuyer sur le fort dynamisme touristique de l’Albanie, plutôt que de se concentrer, comme habituellement, sur sa face sombre », décrit Nicolas Pecherot. Une distillerie albanaise produit Gonxhe et l’embouteille, tandis que l’équipe française s’occupe de l’importation et de la distribution. Un entrepositaire s’occupe de la logistique.

Une distribution prioritairement en CHR

Pour se lancer, l’équipe de Gonxhe a fait le choix de privilégier le circuit CHR depuis un an, avec des référencements dans plusieurs établissements de Moma Group et du groupe Laurent Taïeb (Utopik collection), à l’hôtel Madame Rêve (1er arrondissement de Paris) et au Too TacTac Skybar, le bar du Too Hôtel (Paris 13ème). Le produit est également disponible via The Avant Gardists, la plateforme dédiée aux start-up de La Maison du whisky. « Le CHR nous permet d’acquérir de la légitimité », explique Nicolas Pecherot. Un pornstar martini est proposé chez Moma Group.

Cocktails à base d'eau de vie albanaise Gonxhe au Too Hotel (Paris)

Des exemples de cocktails avec Gonxhe, au Too Hôtel, à Paris.

Au Too TacTac Skybar, le cocktail Skyline est à la carte : Gonxhe, Italicus, sirop de pamplemousse rose, poire, prosecco. Un élégant cocktail, très floral et pétillant, qui reste néanmoins prévisible. On passera sur le Tropical time (Gonxhe, goyave, citron, rose) pour se concentrer sur le cocktail On the roof, créé spécifiquement (Gonxhe, passion, citron, vanille).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter