Aller au contenu

Disneyland Paris recrute ses saisonniers, sans cacher les secrets de la magie

Pour faire vivre la magie aux visiteurs, les futurs saisonniers de Disneyland Paris devront parler anglais, respecter les procédures de sécurité, et avoir le sens du travail en équipe. 700 candidats ont été reçus ce week-end.

Disneyland Paris recrute. 700 candidats ont été reçus vendredi 8 et samedi 9 février pour rejoindre les rangs de la première destination touristique d’Europe durant la « grande saison » de février à septembre, ainsi que pendant les vacances scolaires franciliennes. L’entreprise aux 16.000 salariés met en avant ses avantages – des formations, un parcours d’intégration – mais n’élude pas les spécificités d’un site ouvert jour et nuit, à vocation internationale.

Le goût du travail en équipe, le sens du service, et le respect des quatre clefs de l’entreprise (sécurité, courtoisie, spectacle, efficacité) font partie des qualités recherchées. La flexibilité horaire également : en boutiques, les cast members travaillent sur une amplitude horaire de 7 heures à 2 heures, de 6 heures à minuit sur les attractions, ou bien jusqu’à 3 heures du matin au service des relations visiteurs lors d’événements spéciaux. Les hôtels, la restauration et la logistique sont soumis aux mêmes contraintes.

Pratiquer l’anglais et être attentif aux procédures

« Il faut pratiquer couramment l’anglais, et d’autres langues, au moins trois dans notre service », ajoute Nicolas, team leader à Guest relations. Derrière les comptoirs de City Hall et de Studios Services, « il faut faire preuve d’une certaine autonomie », et parfaitement connaître l’entreprise pour éditer des contremarques, réserver des places au restaurant, résoudre les différents problèmes pouvant être survenus ou enregistrer les plaintes. « Nous devons faire vite, car le visiteur est venu pour profiter des parcs. Lorsqu’il repart satisfait, c’est notre récompense », indique-t-il.

Egalement au contact du public, les opérateurs animateurs d’attraction travaillent certes dans le cadre magique des parcs, mais ne doivent pas manquer aux obligations de sécurité, « la première des priorités ». « Le visiteur ne doit pas s’en rendre compte », souligne Ialy, chef d’équipe. Pour ce faire, la semaine de formation est notamment consacrée à la découverte des guides des opérations, qui recensent l’ensemble des procédures par attraction, avant le passage d’un questionnaire et d’évaluations sur le terrain. Plusieurs formateurs sont mobilisés au fil des différentes positions occupées.

Disneyland Paris - Session de recrutement Grande saison - Dessin Mickey - Février 2019
Avant les entretiens, séance de dessin consacrée aux personnages Disney.

Des postes ouverts à tous les niveaux de diplômes

Les multiples postes proposés aussi bien au contact de la clientèle qu’en coulisses (logistique, manutention…) permettent d’accueillir des candidats aux niveaux de diplômes très variés. « Il faut de l’engagement et du dynamisme, explique Julien, team leader sur trois boutiques de Disney Village. Nous assurons des formations sur place. » « Nous avons aussi bien des candidats débutants que des profils expérimentés. Nos métiers ne sont pas faciles, mais il est possible d’y progresser », ajoute Franck, responsable de restaurant. 55 restaurants et 13 cafés-bars sont tenus par 3500 cast members. Des postes de réceptionniste, conseiller clientèle, bagagiste, employé de service dans l’hôtellerie ou de surveillant de baignade sont aussi à pourvoir.

Disneyland Paris n’oublie pas de mettre en avant le programme Castmemberland, « la ville des cast members », avec différents avantages et événements. Des actions citoyennes sont organisées par les Voluntears, des salariés qui s’engagent sur leur temps libre. Autant d’initiatives qui satisfont sans doute Mickey – « tout a commencé par une souris », rappelle l’entreprise. Il a été gratifié d’un sublime gâteau, 90ème anniversaire oblige. Le patron n’est jamais bien loin…

Les pâtissiers de Disneyland Paris rendent hommage à Mickey.
Les pâtissiers de Disneyland Paris rendent hommage à Mickey.
Publié dansEconomieEntreprisesManagement