FocusSociété

Dans la saison 32, les Simpson rendent hommage au métier de barman

2 min. de lecture
The Last Barfighter - Les Simpson (saison 32)

« The Simpsons », saison 32 désormais disponible sur Disney+. L’occasion de découvrir le dernier épisode de la saison, consacré au métier de barman et à l’une de ses règles secrètes, enfreinte par mégarde par Moe.

Spoiler — Vous le savez sûrement : Business & Marchés suit de près l’actualité du bar et des barmans. Dans la saison 32 des Simpson, disponible depuis la semaine dernière en version française sur Disney+, un épisode entier est consacré à la thématique (« The last barfighter »). Moe Szyslak franchit l’une des règles les plus sacrées des barmans, en s’épanchant auprès d’Homer Simpson, ses collègues Carl et Lenny et du pilier de bar Barney Gumble. Ivre à l’issue d’une folle soirée passée de l’autre côté du comptoir, qui s’est terminée sur le port de Springfield, il leur révèle, ainsi qu’aux passants, les secrets confiés par les clients aux différents barmans de la ville.

Autant de confidences dont il a eu vent en se rendant, après son service, à 2 heures du matin, dans un bar réservé exclusivement aux bartenders, « The Confidential », plus proche en réalité d’une société secrète. Ayant eu bruit du dérapage de Moe, le responsable de celle-ci retire au plus célèbre des patrons de bar ses privilèges et, surtout, l’enjoint d’exclure ses quatre fidèles clients de son établissement avant 17 heures le lendemain. Les autres barmans de Springfield reçoivent la consigne de ne plus les servir et, surtout, de leur injecter de « l’anti-booze » afin qu’ils ne puissent plus jamais boire d’alcool. Barney est une cible facile à attraper ; contre les autres, s’ensuit une folle course dans les rues de la ville – le médecin de famille des Simpson, le docteur Hibbert, s’occupera d’Homer.

Ordre est donné… de refaire boire Homer

Ayant finalement constaté l’affection des quatre plus fidèles clients de l’établissement de Moe pour l’ex-barman, reconverti au service d’un restaurant d’omelettes clairement plus proche d’une cantine, le responsable de « The Confidential » décide de faire marche arrière. Homer, Carl, Lenny et Barney se rendent chez Moe pour y boire… de l’eau, et apprennent la nouvelle en même temps que le propriétaire de l’établissement. Il est proposé aux personnes présentes de se faire injecter un antidote pour qu’elles puissent de nouveau consommer de l’alcool. Même si Lenny a gagné beaucoup de muscle, Carl a financé un projet de start-up et Barney a retrouvé son travail et a retrouvé sa mère, les trois acceptent.

Pas Homer, qui a obtenu une promotion et s’est montré davantage présent à la maison. Ordre est finalement demandé aux barmans de la ville… de pouvoir le refaire boire. L’occasion de découvrir la curieuse variété des établissements de Springfield (bar ambiance tiki, un whiskey bar…) Dans l’épisode, Homer Simpson est à l’origine de la folle soirée ayant conduit à la sortie de route de Moe, en ayant subtilisé un sublime crâne en porcelaine rempli de tequila, remporté par son fils lors d’un jeu télévisé.

Au cours des péripéties, « vous n’êtes pas notre barman, vous êtes notre ami », confient Homer et des acolytes à Moe. Un beau clin d’œil à la profession.

A lire également
EntreprisesServices

[Vidéo] Parade de Noël, château rénové, Orbitron : Disneyland Paris prêt pour les fêtes de fin d'année

Après un Noël 2020 confiné, la plus importante saison de Disneyland Paris bat son plein avec une parade renouvelée et des nouveautés…
Entreprises

"L'hospitalité, c’est l'essence de notre métier", rappelle Aurélie Panhelleux, du bar à cocktails CopperBay

A Paris, le bar à cocktails CopperBay a repris du service avec un nouveau menu. La fonction de lien social du bar…
EntreprisesServices

A Paris, l'escape game Potions & Co relance sa saison avec son bar à cocktails immersif

L’immersion d’un escape game doublée d’une offre de cocktails, tel est le concept de Potions & Co, à Paris. La saison d’Halloween permet à la salle de regagner en visibilité après les fermetures liées aux confinements.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter