EntreprisesServices

Comment le nouveau restaurant parisien Québecium prépare sa réouverture

Quebecium - LA POUTINE

Ouvert en novembre 2019 dans le nord de Paris, le bistro-bar-épicerie fine Québecium prépare sa réouverture en retravaillant son offre et en élargissant les possibilités de livraison et de vente à emporter.

Ouvert en novembre dernier dans le 17ème arrondissement de Paris, au sein du nouveau quartier des Batignolles, le bistro-bar Québecium, aussi doté d’une épicerie fine, a connu des premiers mois d’activité mouvementés – dernier épisode en date, le confinement. Pour autant, son fondateur, Benjamin Berthiaume, avait anticipé les besoins en vente à emporter en créant une enseigne dédiée, Sainte-Poutine, qui reprendra son activité sur Deliveroo à partir du 22 juin. Au restaurant, les procédures ont été adaptées pour la réouverture prochaine, lorsque les établissements pourront recevoir des clients en salle. Le restaurant rouvrira ses portes le 24 juin.

QUEBECIUM - Restaurant à Paris

Côté service, une réorganisation des tables en salle permettra de respecter la distanciation physique. Les groupes seront limités à dix personnes, conformément aux mesures en vigueur. La reprise complète s’effectuera en fonction des annonces du gouvernement. Une terrasse est prévue avec l’installation de tables de pique-nique devant le restaurant. La carte évoluera : en complément des poutines, une carte healthy renouvelée quotidiennement en fonction des arrivages et des produits de saison aura pour objectif de faire de Québecium la cantine du quartier le midi.

Pas question pour autant de renier son plat phare, assure Benjamin Berthiaume : « le succès de nos poutines, avec le vrai fromage « skouik-skouik » de la fromagerie Saint-Guillaume au Québec, nos frites maison ultra-crispy et une sauce brune dont nous avons le secret, ne s’est pas démenti depuis l’ouverture du restaurant ! La version classique est toujours aussi plébiscitée, ainsi que la « surf and turf », avec des calamars, de la poitrine de porc braisée et du kimchi, réalisée à l’occasion de la Poutine Week cette année. Sans oublier notre délicieuse poutine végane ! »

Des bières maison à emporter

Une plateforme de click and collect sera créée. Dans le même esprit, les bières maison seront proposées en fût à emporter et à consommer dans les 12 heures. Un système de consigne avec des bouteilles de 75cl est également envisagé. Les cuves de brassage seront prochainement mises en service, pour réaliser des cuvées spéciales et éphémères en partenariat avec différents brasseurs.

Sur la partie épicerie fine, un rabais de -20% sera appliqué sur certains produits. Une intégration de certains produits sur Deliveroo et la plateforme click and collect est également prévue. Des concours, partenariats et événements sont à l’étude pour l’automne. Ces actions seront accompagnées d’une campagne de communication et d’un budget publicitaire sur les réseaux sociaux.

Avec ces multiples initiatives, Benjamin Berthiaume, qui a quitté le Québec pour s’installer à Paris en 2006, espère assurer avec succès le redémarrage de son établissement, situé à 7 minutes à pied du nouveau tribunal de Paris.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Glaces et cocktails pétillants, les bonnes astuces du Syndicat pour se déconfiner

A Paris, le Syndicat s’ouvre sur l’extérieur ! Le bar à cocktails poursuit, en terrasse, ses initiatives prises durant le confinement – glaces, cocktails pétillants embouteillés – et élargit sa cible.
Entreprises

Bière, granités et tacos: la Mezcaleria élargit son public en terrasse

La Mezcaleria ne se cache plus. Le célèbre bar speakeasy parisien fait découvrir les subtilités du mezcal en terrasse, avec des slushies. La bière occupe aussi une place de choix.
Entreprises

Aux Cuves de Fauve, 5 nouveautés pour explorer la diversité aromatique de la bière

A Paris, Fauve Craft Bière a diversifié son offre avec des bières plus techniques, à-même de séduire les consommateurs avertis, sans pour autant déroger à son objectif d’élargir le public de la bière artisanale.