Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

2 min de lecture
Gin Anaë - Bollinger Diffusion

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.

Il manquait, dans le portefeuille du distributeur de vins et spiritueux Bollinger Diffusion, un gin français. Parallèlement, la distribution du gin écossais The Botanist passait dans le giron de William Grant & Sons France. Le cahier des charges : des ingrédients bio, français, dans un packaging soigné. “Beaucoup de spiritueux se disent français sans avoir la composition qui suit totalement”, observe Pauline Raffaitin. Directrice du marketing de Bollinger Diffusion après de nombreuses expériences dans le secteur, elle est devenue créatrice et directrice du gin Anaë. Les premiers travaux ont commencé fin 2019, avant d’être plus structurés à l’été 2020. Le lancement s’est effectué en septembre 2021.

Encore fallait-il se doter des compétences pour passer de l’idée au produit. Dans le groupe Société Jacques Bollinger (260 personnes, plus de 275 hectares de vignobles), on retrouve des maisons de champagne, des producteurs de vin, ainsi qu’une maison de cognac, Delamain, à Jarnac (Charente), en Grande Champagne. Dominique Touteau, maître de chai depuis 1986, a intégré le projet. “La base vinique, et non de céréales comme habituellement pratiqué, apporte beaucoup de complexité”, précise-t-il. La distillation s’effectue chez Bercloux, en Charente-Maritime. Une distillerie reconnue pour son whisky single malt.

Le gin Anaë, lancé sous forme d’une intra-entreprise, entend jouer la carte de la transparence. Les baies de maceron, “un révélateur d’arômes”, proviennent de l’Ile-de-Ré (Charente-Maritime), les fleurs de bleuet du Nord, la camomille du Maine-et-Loire, la verveine citronnée du Gard, le fenugrec (plante légumineuse) d’Haute-Garonne, le thym citronné de la Drôme, et les graines de coriandre du Gers. La base d’alcool vient d’Alsace. “Les pénuries et les décalages de livraison sur les bouteilles et les étiquettes nous inquiètent”, ajoute Pauline Raffaitin. Seule la baie de genièvre n’est pas française, faute de quantités suffisantes.

Des idées cocktails

Cocktail au gin Gin Anaë - Fréquence (bar Paris) Cocktail au gin Gin Anaë - Fréquence (bar Paris)

Anaë est disponible chez les cavistes, et en cafés-hôtels-restaurants. Pour illustrer les possibilités offertes par le gin, Guillaume Quenza, gérant de l’élégant bar à cocktails Fréquence (Paris 11ème), a conçu six recettes : “Anaë et Tonic” (gin, tonic), “Pickles” (gin, pickles de citron jaune, tonic, zeste de citron), “Coco” (gin, shochu de patate douce, sirop de coco, infusion de camomille, coco toastée et camomille séchée), “Verveine” (gin, manzanilla, verveine citronnée, citron jaune, zeste de citron), “Grenade” (gin, apertivo, vermouth à la mélasse de grenade, zeste de citron) et “Figue” (gin, apéritif Cap Corse blanc grande réserve, pickles de figue).

Les restes des citrons utilisés dans le cocktail “Pickles” sont réutilisés dans d’autres recettes et en cuisine. Le cocktail à la coco est très gourmand. Le cocktail “Grenade” se rapproche du negroni, celui à la figue de l’old fashioned. “Le gin Anaë a une texture très agréable. Il est très parfumé. Les clients poussent la demande de gin, et attendent de nous qu’on leur fasse découvrir des produits auxquels ils n’auraient pas pensé”, observe Guillaume Quenza.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter