Corpus

Chypre, Samsung, Airbus : l’actu éco du week-end

L’actualité du week-end des 16 et 17 mars décryptée par la presse.

Chypre : les déposants bancaires mis à contribution

Un prélèvement exceptionnel sur les dépôts des épargnants chypriotes, de 6,75 % ou de 9,9 % selon les montants, a été décidé en complément des 10 milliards d’euros versés par l’Europe pour recapitaliser les banques et assurer les besoins de l’île durant les trois prochaines années. Les Echos expliquent les mécanismes de ce plan de sauvetage inédit.

Samsung attaque frontalement l’iPhone

Samsung n’a pas lésiné sur les moyens pour présenter le Galaxy S4, dernier-né de sa gamme de smartphones. Représentant 30 % du marché, avec plusieurs modèles, contre 18,8 % pour Apple qui ne s’appuie que sur les différentes générations d’iPhone, le Coréen propose des fonctionnalités inédites. Le Monde revient sur ce lancement.

Deux importantes commandes pour Airbus

L’annonce, vendredi 15 mars, de l’acquisition par Turkish Airlines de 117 appareils monocouloirs auprès d’Airbus, intervient une journée après l’achat de 102 avions par Lufthansa. La Tribune analyse les enjeux de ces ventes pour la filiale d’EADS.

Cette chronique se construit avec vous ! N’hésitez pas à faire parvenir vos liens par commentaire ou sur Twitter (@businessmarches).

2120 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
CorpusÉconomiePolitique écoRéférences

5 articles pour comprendre les conséquences économiques du reconfinement

Focus sur les conséquences du reconfinement pour l’économie française : PIB, tourisme, commerce, restauration…
ÉconomieEntreprisesFocusIndustrie

Covid-19: 10 articles pour comprendre les impacts économiques insoupçonnés de la crise

Face à la pandémie de coronavirus (Covid-19), les entreprises et les gouvernements s’adaptent
Actualité socialeÉconomieEntreprisesIndustrieMarchés et financePolitique écoSociété

Bourse, écoles, déplacements... Coronavirus: la semaine où tout a basculé

Les indices boursiers sont en chute. Les lieux de culture et de loisirs, dont Disneyland Paris, ferment. Les hôteliers souffrent de la chute des réservations.

Laisser un commentaire