ÉconomieEntreprisesManagement

Business : pourquoi la carte de visite reste incontournable

Paquet de cartes de visite

Malgré l’essor des réseaux sociaux et des smartphones, les cartes de visite continuent de s’échanger dans le monde professionnel. Sabine Leveiller, responsable de Vistaprint France, décrypte cette tendance.

TRIBUNE. « La rentrée est une période clé pour les petites entreprises. Chez Vistaprint, c’est le moment où nous enregistrons le nombre de commandes et de ventes de cartes de visites le plus élevé de l’année. Et malgré la digitalisation, les ventes de cartes de visites papier continuent de prendre de l’ampleur. Cette année suit la même tendance à la hausse.   Pourquoi la carte de visite est-elle toujours aussi importante à l’ère numérique, alors que l’on peut très simplement échanger ses coordonnées sur les réseaux sociaux ? Sûrement car en plus de la fonction pratique d’échange d’information, elle apporte aussi une dimension sociale et émotionnelle.

Dans certains pays, notamment en Chine, l’échange de carte de visite est un véritable rituel, solennel, qu’il s’agit de maîtriser pour réussir le premier contact. En Europe, entrepreneurs et hommes d’affaires continuent toujours à s’échanger des cartes de visite lors d’événements professionnels ou de rencontres personnelles. Même constat pour les professionnels de la Génération Y. Bien qu’hyper connectés, les jeunes professionnels s’équipent encore de cartes de visite. Toutefois, nombreux sont ceux qui finiront par se connecter sur LinkedIn. La carte de visite constitue alors une étape du parcours.

Observer le moment où le client déballe sa commande représente une manière exceptionnelle de mieux comprendre l’enjeu émotionnel de la carte de visite. La majorité de nos clients sont des microentreprises, dans lesquelles ne travaille qu’une seule personne. Le moment est donc très intime, rempli de fierté et même d’émotion quand les entrepreneurs découvrent leurs cartes de visite. Pour nos clients, il s’agit d’un moment de prise de conscience incroyablement fort : c’est le moment où ils se rendent compte qu’ils ont vraiment créé une entreprise.

De nouvelles tendances

La tendance actuelle consiste à se démarquer et à créer une carte de visite « qui ne ressemble qu’à soi ».  Format carré ou plié, tranches colorées, papier kraft ou recyclé… Les consommateurs veulent des cartes de visite qui les fassent vraiment sortir du lot. Pour répondre à leurs envies, nous avons étendu notre offre en proposant de nouveaux types de papier, de finitions et de formats. Nous avons remarqué un engouement particulier pour les papiers brillants ou à reflets cette année : les papiers nacrés et les finitions métallisées sont très demandés et ont récemment fait leur entrée dans notre collection. Nous avons également noté un intérêt croissant pour des formats différents, par exemple des cartes de visite carrées, slim ou aux coins arrondis que nous proposons également sur notre site depuis quelques mois.

Enfin, il nous est apparu que les consommateurs souhaitent « faire eux-mêmes ». Ils veulent pouvoir accéder à des outils de conception graphique faciles à prendre en main, et ce, indépendamment de leur niveau de compétence en la matière. La carte de visite évolue vers davantage de personnalisation et de différenciation ! »

A lire également
ÉconomieEntreprises

Comment Mathieu Sabbagh relance une distillerie bourguignonne

A Beaune (Côte d’Or), Mathieu Sabbagh (Alambic Bourguignon) a lancé en décembre 2019 une nouvelle marque de spiritueux, Sab’s, destinée aux circuits cavistes et CHR.
Actualité socialeIndustrieSociété

Maurille Larivière: “le confinement révèle notre créativité et nos capacités d'improvisation”

Maurille Larivière (The Sustainable Design School) rappelle la période de confinement encourage une nouvelle créativité plus individuelle, plus réfléchie, plus préparée en matière d’enseignement du design.
ÉconomieEntreprisesServices

“Dans l'industrie du bar, après la crise, plus rien ne sera comme avant”

[Covid-19] Les professionnels des bars-restaurants souffrent de l’arrêt de leurs activités. Ils interpellent sur l’état de leur trésorerie, et veulent se préparer au redémarrage.

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.