EntreprisesFocus

Bottoms Up compte booster le marché de la ginger beer

Ginger Beer Bottoms Up

La ginger beer dépasse l’univers du bar. En GMS, Bottoms Up compte séduire les consommateurs en tant que nouveauté non-alcoolisée.

Connaissez-vous la ginger beer ? Cette boisson non-alcoolisée, contrairement à ce que son nom laisse présager, connaît un essor dans l’univers du bar, grâce aux cocktails. Racines de gingembre, sucre, jus de citron vert ou de jus de citron,  levure, eau : vous pouvez en réaliser vous-même… ou vous fier aux nombreuses références en vente dans le commerce. Boisson gazéifiée à base de jus de gingembre, la ginger beer Bottoms Up se lance en GMS avec pour objectif de capter une clientèle avide de nouveautés et soucieuse de sa santé (le produit est vegan, sans ingrédients artificiels et sans gluten).

« Bottoms Up incite, de par son nom, à renverser la bouteille cul par-dessus tête, pour mélanger la pulpe et ranimer le pouvoir de l’épice », explique l’équipe de la marque. Bottoms Up a notamment été sélectionnée parmi les innovations mises en avant par Auchan. Le produit se positionnera comme une alternative aux softs. Jean-Claude Corradi, importateur (Natural Food), nous en dit plus.

Pourquoi avez-vous choisi de lancer une nouvelle ginger beer sur le marché français ?

De plus en plus de consommateurs français partent à la découverte de saveurs et de traditions provenant d’autres pays. La ginger beer est connue dans les pays anglos depuis des décennies. Aussi,  les français, au retour de leurs voyages, ont bien du mal à trouver cette boisson dans l’hexagone. C’est tout naturellement que cette ginger beer, élaborée en Californie, s’est imposée à être commercialisée en France. Nous organisons des animations-dégustations dans les grandes surfaces.

Quels réseaux de distribution ciblez-vous en priorité ?

Nous sommes en cours de référencement auprès de la GMS. Pour l’instant, nous avons obtenu un référencement chez Auchan ainsi qu’en région Grand Est et région parisienne dans les Super U. Nous commençons à distribuer chez Carrefour Market  de la région parisienne et prochainement chez Carrefour, en supermarchés. En parallèle, nous ciblons les CHR et les bartenders. Bottoms Up convient parfaitement à l’élaboration de cocktails et de mocktails. Les deux cocktails les plus connus sont le Moscow Mule et le Dark & Stormy. En revanche, les consommateurs n’ont que l’embarras du choix sur internet.

A lire également
ÉconomieEntreprises

Malgré la crise, les vins des Côtes de Gascogne tracent leur route

La crise affecte les ventes des vignerons de l’IGP Côtes de Gascogne. Ceux-ci ont pourtant multiplié les efforts pour croître ces dernières…
Entreprises

Comment Ninkasi et Brooklyn Brewery ont créé une nouvelle IPA

Les bars rhônalpins de Ninkasi proposent actuellement la Smash That, une smash IPA conçue avec Garrett Oliver, de Brooklyn Brewery.
ÉconomieEntreprises

La roadmap des vins de Corse pour se renforcer dans la restauration

Pour renforcer leur place en CHR, les vins de Corse misent sur un accompagnement par les sommeliers, des événements professionnels et les spécificités de leurs cépages.