EntreprisesFocus

Bière craft : The Piggy Brewing Company à l’heure d’été chez IBU, à Paris

3 min. de lecture
IBU Oberkampf - Summer Piggy Camp

Dans le quartier parisien d’Oberkampf, le bar à bières artisanales IBU se transforme cet été en fief de la brasserie lorraine The Piggy Brewing Company, bien connue des amateurs de craft.

A Paris, l’été est heureux pour les fans de bière craft. IBU (Independant Brews United), enseigne spécialisée avec ses deux bars, a transformé son deuxième établissement, rue Oberkampf, dans le 11ème arrondissement, en « Summer Piggy Camp ». Les dix becs pression et la sélection de canettes sont entièrement dévolus à Piggy Brewing Company. « Il s’agit d’une des meilleures brasseries françaises, réputée pour sa maîtrise des IPA et des stouts. Elle a une identité très forte », observe Olivier Deval, cogérant. La taplist devient ainsi un « pipeline de jus porcin », une expression qui sied bien à l’univers de cette brasserie de Liverdun (Meurthe-et-Moselle), créée il y a cinq ans.

Lorenzo Gamba, cofondateur de la brasserie, ayant un pied à terre parisien près du premier bar d’IBU, le rapprochement de ces amateurs de bière était tout trouvé. 5000 hectolitres par an sont brassés par l’équipe de The Piggy Brewing Company, avec 8 bières permanentes et, surtout, jusqu’à cinquante nouvelles bières à l’année. « La philosophie porcine reflète surtout les traits de caractère des gorets, à la fois jovials, épicuriens, aussi prompts à faire la chouille qu’à déguster une mousse dans les règles de l’art », précise son équipe, qui recommande vivement de déguster ses bières à bonne température : « drink fresh or die », martèle son matériel merchandising.

Cela tombe bien : dès leur emménagement rue Oberkampf au printemps 2021, les managers des bars IBU ont investi dans une chambre froide, suite à l’expérience accumulée dans leur premier établissement ouvert trois ans auparavant dans le 10ème arrondissement. Au « Summer Piggy Camp », la bière est livrée fraîche, avec un plan de transport adapté. Les commandes du bar s’effectuent en flux tendu, avec une mise en canette ou en fûts jusqu’à deux jours avant la livraison à Paris. Une garantie « fraîcheur » qui convient également aux clients passant commande de growlers, des bouteilles en verre de 1 litre consignées, permettant de conserver de la bière pression durant environ un mois. « 95% sont bus dans les deux heures », s’amuse Olivier Deval.

Des bières surprenantes à découvrir

Summer Piggy Camp - Canettes bière craft

Une large sélection de canettes est proposée.

Le « Summer Piggy Camp » est l’occasion de découvrir de nombreuses créations signées The Piggy Brewing Company, parmi lesquelles l’Onda Vibrante (5%), une New England Pale Ale très légère en bouche, dotée de puissantes notes d’agrumes au nez. Eroica (6,1%) est, elle, une New England Pale Ale fruitée et particulièrement amère, très houblonnée (Ekuanot, Mosaic, Citra cryo, Cascade, Simcoe), devenue une référence incontournable de la brasserie. Une « grosse IPA, bière de capitulation », la Lupulin Diktat (8%), plus précisément une double NEIPA, peut aussi être dégustée (à ne pas rater) : des flocons d’avoine lui confèrent une certaine épaisseur. Une bière bien équilibrée, dans la lignée des recettes de Piggy.

Puisqu’un « Summer Camp » se doit être festif, des DJ interviennent chaque semaine, tandis que des cocktails à la pression (Cocorico) sont proposés – le Moscow Mule est très rafraîchissant. Spritz et mojito sont aussi de mise. « La gestion de la pression est bien pensée », se satisfait Olivier Deval, après plusieurs semaines de recherche d’un fournisseur.

Summer Piggy Camp - IBU Oberkampf (2022)

La salle a été redécorée.

Reconvertir un bar en un lieu dédié à une seule brasserie (jusqu’au changement de nom sur Google Maps !) est une première pour IBU. La date de fin de cette collaboration avec The Piggy Brewing Company n’est pas encore fixée.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2448 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Bar à cocktails : comment L'Obsolète fait évoluer sa carte au fil de l’année, à Saint-Raphaël

A Saint-Raphaël (Var), le bar à cocktails L’Obsolète expérimente des recettes tout au long de l’année. Sa carte d’été vient d’être lancée.
EntreprisesServices

Festival : comment les Plages électroniques ont repris à Cannes, après la crise

Retour en force pour les Plages électroniques. Début août, le festival musical emblématique du Palais des festivals de Cannes a affiché complet, avec de nombreuses nouveautés pour marquer sa reprise post-crise.
Entreprises

Les cocktails classiques, en vogue au bar rooftop The 7th Heaven, à Fréjus

A Fréjus (Var), l’équipe du bar à cocktails The 7Th Heaven, en rooftop au long de la plage, répond aux demandes de ses clients pour des recettes classiques, en plus des incontournables de l’été.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter