EntreprisesServices

Avec Iconik, Enchanté et Hammerson repensent le food court

3 min de lecture

Ouvert au début de l’année à Paris, le food court Iconik associe les expertises de l’opérateur Enchanté et de la foncière Hammerson autour d’une offre de street food destinée à rajeunir la clientèle du centre commercial Italie 2.

Mi-janvier, Iconik a ouvert ses portes avenue d’Italie, dans le 13ème arrondissement de Paris, au flanc du centre commercial Italie 2. Désireuse de relancer cette galerie, la foncière Hammerson, qui en est le propriétaire, a fait appel à Enchanté. Cette agence spécialisée dans les opérations événementielles et les lieux éphémères consacrés au food & beverages exploite le lieu (270 clients pouvant être accueillis simultanément), co-conçu par les deux entreprises.

Iconik prend la forme d’un food court : les clients peuvent simultanément passer commande auprès des quatre enseignes de restauration, du pop-up desserts, et du bar, opéré par Enchanté. Les commandes passées sur les bornes sont redirigées vers chacun des kiosques. Little BaoBei (burgers asiatiques), Père & Fish (street food à base de poisson), Kantine (plats japonais) et Magnà (pizzeria) sont présents, de même, jusqu’en juin, que la Quéquetterie avec ses gâteaux aux formes suggestives. Chaque enseigne gère son personnel. Les kiosques ont été fournis clefs en main, avec des contrats courts, jusqu’à 24 mois, un modèle inédit pour Hammerson.

Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris

Une expérience client morcelée

“La commande sur bornes ou par QR Code décharge les restaurateurs, qui peuvent se concentrer sur leur production. Cela ne change pas non plus notre métier d’exploitant. Une quarantaine de personnes se relaient au total. Côté boisson, nous avons élaboré une dizaine de cocktails, dont deux disponibles en prêt-à-boire avec Cocorico”, explique Daryo, responsable du bar.

Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris

Les restaurants occupent des kiosques dédiés…

Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris

… tout comme les offres temporaires.

Iconik - Food court centre commercial Italie 2 - Paris

Le bar est géré par Enchanté.

En tant que client, l’expérience est plus déroutante : il convient de se rendre à chaque kiosque pour récupérer sa commande, quitte à faire faux bond à son accompagnant ou à devoir quitter sa table. Même principe au comptoir, avec de l’attente potentielle. Par ailleurs, le lieu reste exigu au vu de ses ambitions – et une seule cage d’escalier le dessert. Un emplacement en étage qui laisse peu de prise pour la vente à emporter; qui aurait pu être l’un des points forts du concept grâce à une riche offre street food. Une charte graphique résolument pop et une programmation musicale fréquemment renouvelée doivent permettre de dynamiser la salle.

Frédéric Lambert, fondateur d’Enchanté : “le potentiel du lieu se révèle”

De quelle manière s’est déroulé le lancement d’Iconik ?

Merveilleusement ou plutôt devrais-je dire : quel bonheur de pouvoir enfin ouvrir ce projet emblématique! Nous avons ouvert en pleine contraintes sanitaires lourdes (jauge réduite, interdiction de faire la fête…), donc face à l’inconnu nous avons fait preuve d’agilité en adaptant le lieu en temps réel. Mais tout doucement les contraintes se lèvent et le potentiel du lieu se révèle. Nous commençons (seulement) à travailler le côté festif comme nous l’attendions et nous avons hâte de voir la terrasse vivre avec l’arrivée des beaux jours ! Les partenaires food en ont profité pour affiner leur offre et adapter leur savoir-faire à la typologie très particulière d’une halle gourmande.

Comment avez-vous conçu le projet avec Hammerson, et quelles cibles deviez-vous capter ?

C’est une vraie co-construction. Une première et sans doute un modèle d’avenir. Ici le bailleur (Hammerson) a d’abord cherché à créer un lieu de destination unique autour de la restauration festive et nous avons construit un modèle totalement innovant tous ensemble. Ce fut d’abord le travail de deux talentueuses agences – Depur sur le concept et Tomorrow food sur sa mise en place – qui ont accompagné Hammerson. Puis, nous sommes arrivés avec notre approche hybride de conseil et d’opérateur pour faire de ce projet une réalité.

Comment avez-vous sélectionné les enseignes présentes sur le food court ?

Un appel à projet a été lancé par Hammerson, Depur et Enchanté. Nous avons eu plus de 150 réponses. Nous voulions des acteurs capables d’allier la qualité à une grosse capacité d’envoi et d’un savoir-faire en communication inégalé. A nous tous, nous avons plus de 200 000 followers sur les réseaux sociaux. Des entrepreneurs engagés et charismatiques.

Photo de couverture: Albin Durand

2494 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Les smash burgers de Junk passent de la livraison au vrai point de vente, à Paris

Le groupe In My Belly conçoit des plats pensés pour la livraison et la vente à emporter. Sa marque Junk, dédiée aux smash burgers, s’essaie au take away physique, à Paris.
EntreprisesServices

Régis Botta : “le décor d'un restaurant doit être assez fort pour concilier les exigences du service et le confort du client”

Qu’est-ce qui fait l’essence d’un restaurant ? La qualité de sa cuisine, évidemment. L’accueil de son personnel, aussi. L’ambiance, également. Un sujet auquel s’attèle, depuis 2007 puis la création de son agence en 2011, l’architecte Régis Botta.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter