ÉconomieEntreprisesServices

Avec Focus, Hub-Grade facilite l’accès des TPE/PME aux bureaux

2 min. de lecture
Brieuc Oger - Hub-Grade

Fin octobre, la start-up lyonnaise Hub-Grade a levé 3 millions d’euros (1,5 million en fonds propres et 1,5 million en prêts bancaires) pour développer Focus. Développée depuis deux ans, cette activité de “coliving”, entre bureaux privatifs et espaces de vie partagés, a déjà été déclinée dans six espaces à Lyon. Créée en 2015, Hub-Grade continue pour sa part de faciliter la location d’espaces de travail depuis son site Web. Son fondateur, Brieuc Oger, nous en dit plus.

Pourquoi avez-vous crée Focus ?

Focus est né du constat que le marché de l’immobilier flexible n’offrait pas de réponse réellement efficace aux besoins des PME, TPE ou startups en croissance.  Devant les évolutions fortes du monde économique de ces 15 dernières années, les chefs d’entreprise ont vu la pression immobilière peser de plus en plus sur leurs comptes de résultats. Au fil de notre pratique d’agent immobilier digital, il est très rapidement devenu évident pour nous que le partage de bureau était la réponse idéale aux nombreuses problématiques auxquelles les entrepreneurs de petites et moyennes structures en constante évolution doivent faire face.

Les entreprises sont-elles prêtes à partager leurs bureaux ?

Plus qu’un effet de mode ou un mouvement de marché provisoire, le partage des ressources de bureau s’inscrit dans une tendance de fonds permettant aux entreprises de mieux maîtriser leurs coûts et d’améliorer la qualité de leurs espaces de travail. Le phénomène du coworking a inspiré fortement les nouvelles générations mais aussi les entreprises soucieuses du bien-être de leurs salariés, il a ouvert la voie à une nouvelle vision du travail, un nouvel état d’esprit. Au-delà de cela, Focus propose une solution immobilière concrète et efficace.

Comment vous positionnez-vous par rapport aux espaces de coworking ?

Focus est assez loin de l’espace de coworking tel qu’on l’entend de nos jours. Là où le coworking s’adresse à des freelance ou des indépendants, Focus se tourne vers les équipes de 2 à 100 personnes : TPE, PME et startups. Là où le coworking propose des postes de travail en open space, Focus propose des bureaux fermés tout équipés. Là où le coworking offre un réseau et des possibilités de networking, Focus propose l’accès à des services au salariés dignes d’un grand groupe (conciergerie d’entreprise, abonnement salle de sport, comité d’entreprise.  Là où le coworking propose de l’ultra-flexible (location à l’heure), notre offre vise davantage le long terme proposant des engagements minimum d’un mois.

Quels sont les objectifs de votre levée de fonds ?

Cette levée est véritablement dédiée à développer la marque Focus : acheter des plateaux de bureaux afin de les organiser en colocation d’entreprises, renforcer l’équipe déjà en place et préparer les futurs marchés des grandes métropoles de province

2285 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Duvel arrive à la pression avec 6,66%, une bière disruptive pour ses 150 ans

Duvel fournit 666 bonnes raisons de déguster la Duvel 6,66%, bière diabolique si l’on en croît la légende, disponible à la pression. Interview avec Duvel Moortgat.
ServicesSociété

La stratégie du pays de Fontainebleau pour rallonger la durée des séjours

Se ressourcer à 70 kilomètres de Paris, telle est la promesse des 26 communes du Pays de Fontainebleau. L’objectif est aujourd’hui de convertir les touristes en des clients de séjours de plusieurs jours.
Actualité socialeÉconomieSociété

“Caen n'était pas suffisamment perçue comme un bassin économique idéal pour s'installer”

Caen et son agglomération comptent capitaliser sur les envies d’ailleurs post-confinements. Mise en avant des atouts économiques, culturels et écologiques de l’aire urbaine sont de mise.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter