Entreprises

Avec son brunch itinérant, la brasserie Meteor remet le food pairing à l’honneur

2 min. de lecture
Brasserie Meteor - Beer brunch tour - Bière et food pairing - Mathieu Pfauwadel

La brasserie alsacienne Meteor a lancé son « Beer brunch tour » pour permettre au grand public d’associer bières et mets. Un moyen également de souligner son fort ancrage en CHR.

Meteor le clame haut et fort : créée en 1640, l’entreprise d’Hochfelden (Bas-Rhin) est une entreprise familiale et indépendante. La brasserie (200 personnes, 40 millions d’euros de chiffre d’affaires), qui compte 4500 clients cafés-hôtels-restaurants en France (une filiale de distribution, MD Boissons, est dans son giron), réalise 35% de ses ventes en CHR. A travers son Beer Brunch Tour, organisé du 3 mai au 22 juillet, Meteor rend hommage à ce réseau en mettant la bière à table, à travers des sessions de food pairing itinérantes, réparties sur vingt-trois dates et dix villes.

Bien associer les bières et les mets

« Les accords de résonnance consistent à associer deux saveurs identiques. Les accords de contraste opposent deux saveurs. Les accords de complémentarité peuvent, eux, permettre d’associer une bière blanche à un poisson blanc », dispose Mathieu Pfauwadel, brand ambassador, en introduisant l’un des déjeuners, chez Monsieur Edgar, rue Faidherbe à Paris (11ème arrondissement). Son objectif, avec sa collègue Fiona : permettre aux convives de découvrir certaines références de la gamme.

La Pils (5%) est, en bouche, la plus houblonnée des bières de Meteor, tandis que la Summer IPA (5%), uniquement disponible à la pression, se distingue par ses notes d’agrumes et le recours au houblon Cascade. La Pils peut s’accorder de manière complémentaire à des poissons, fruits de mer, fromages frais, œufs et, en contraste, à de la charcuterie ou de la friture. La Summer IPA, elle, résonnera avec des fruits tropicaux ou de fines épices, et sera complémentaire avec des fromages crus, crudités, ou du poisson.

Des styles à découvrir

Cet exercice en petit comité constitue également l’occasion de rappeler les principes de dégustation de la bière. La mousse, la couleur et le trouble caractérisent notamment une bière – démonstration faite avec la Pils. La Meteor Ink (6,7%), de style Baltic Porter, est aussi soumise à l’avis des convives. « Son amertume et son caractère torréfié sont adoucis par son moelleux », indique la marque. « Un Baltic Porter est plus fort qu’un stout », rappelle Mathieu Pfauwadel. La tournée, en caravane, continue jusqu’à la fin du mois de juillet.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2318 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.
EntreprisesIndustrie

Bière IPA : Lagunitas repense sa présence sur le marché français

Connue pour l’IPA, Lagunitas concentre ses efforts en France sur trois références, disponibles à la pression. La marque du groupe Heineken compte continuer à démocratiser ce style.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter