Aller au contenu

Apotheka met en valeur les différentes facettes de Ron Abuelo

Ron Abuelo dispose d’un nouvel atout sur son segment avec Two Oaks, caractérisé par son processus de vieillissement. Aux manettes du lancement en France, le distributeur Apotheka.

Le lancement, courant 2019, de Ron Abuelo Two Oaks sur le marché français a permis de remettre en lumière cette marque de rhums créée en 1908 au Panama. 1800 hectares de canne à sucre, dix-huit chais et cinq moulins font partie du patrimoine de Varela Hermanos, le leader des spiritueux dans le pays. En France, huit références (Anejo, 12 ans, 7 ans, Centuria et, dans la gamme The Finish Collection qui rassemble trois rhums de quinze ans d’âge, Napoléon, Oloroso et Tawny) sont au total disponibles par l’intermédiaire d’Apotheka.

Créée en janvier 2018, cette structure distribue du rhum (Soledade IPE), du cognac (Naud) et du Porto (Quinta do Portal). Parmi les deux associés, Raphaël Clément était auparavant directeur commercial chez Giffard, qui distribuait Abuelo. Dimitri Perez était pour sa part représentant exclusif de cette même marque. Les deux professionnels ont donc décidé de reprendre en main le développement d’Abuelo en France, avant d’étendre leur spectre sur le même créneau : une origine, un domaine et une famille pour chaque produit en portefeuille.

« Nous souhaitons disposer d’interlocuteurs bien identifiés dans les distilleries. Il faut une histoire derrière les marques », appuie Raphaël Clément. Apotheka vise proritairement les cavistes – le circuit cafés-hôtels-restaurants représente moins de 5% de l’activité. « Le CHR est atomisé et traite de petits volumes. Il n’est pas simple de faire le dernier kilomètre jusqu’aux bars », précise le dirigeant. L’objectif affiché est de valoriser les différents produits de la gamme en misant notamment sur la prescription : « être en back bar n’est pas forcément un objectif. » Le distributeur commence à travailler avec des grossistes indépendants.

Two Oaks à l’honneur

Ron Abuelo et sirloin croustillant à la braise accompagné de sa purée de pommes de terre et de chips de manioc (Biondi, Paris)

La nouvelle pépite de Ron Abuelo, Two Oaks, a donc été mise en avant à l’occasion des fêtes de fin d’année. Parmi les accords recommandés : sirloin croustillant à la braise accompagné de sa purée de pommes de terre et de chips de manioc, ici au restaurant Biondi, dans le 11ème arrondissement de Paris. « Le 12 ans est une nouvelle porte d’entrée sur la catégorie », indique Dimitri Perez. Le vieillissement en fût ex-bourbon et puis en fût de chêne blanc américain neuf toasté à 220 degrés, afin d’obtenir des notes fumées par la filtration du charbon, confèrent à Two Oaks des notes de vanille et de café. La chauffe s’effectue dans un premier temps à 180 degrés, durant une heure.

Ron Abuelo et foie gras à la braise accompagné de sa crème de butternut et de chanterelles Ron Abuelo et crumble chocolat et choco-cacao du Mexique - Restaurant Biondi Paris 11ème

« Il s’agit d’un rhum de dégustation, qui se singularise par sa longueur en bouche », précise Hedi Berkaoui, brand ambassador, qui met également en avant les autres références du portefeuille. Le Ron Abuelo 7 años peut s’associer, en cocktail, à une terrine de porc et de volaille ; le 12 años avec un foie gras à la braise accompagné de sa crème de butternut et de chanterelles ; et le XV Finish Tawny avec un crumble chocolat et choco-cacao du Mexique. Un moyen de souligner la douceur de cet assemblage de rhums ayant bénéficié d’une finition en fûts de Porto.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises