Aller au contenu

7 entreprises made in France qui font bouger le mobilier et les arts de la table

Ces start-up et PME repérées à Maison & Objet font la part belle à l’éco-responsabilité, à la fabrication française et à l’innovation dans les accessoires et l’univers de l’habitat.

Du 17 au 21 janvier, Maison & Objet fera la part belle aux Millenials. Une population qui prête une attention particulière à son cadre de vie – un point fort du salon qui fêtera son vingt-cinquième anniversaire. L’occasion de revenir sur l’édition de septembre 2019 avec une sélection d’entreprises qui innovent.

Les capsules se replacent

Nous avions rencontré au Concours Lépine (médaille d’argent) les deux créateurs de Décapulse, basés à Lons (Pyrénées-Atlantiques). Maxime Bouches et Kévin Daubons ont mis au point un outil permettant, comme son nom l’indique, de décapsuler vos boissons favorites… mais aussi de replacer la capsule sur les bouteilles. Deux ans de travail ont été nécessaires aux deux entrepreneurs, qui travaillaient dans l’armée de l’air et dans le bâtiment. La société a été créée en février 2017, et le brevet déposé deux mois plus tard. Les pré-commandes sont ouvertes.

L’éco-responsabilité à l’honneur

Coques en bois - Yssingeaux

L’éco-responsabilité a notamment eu droit de cité à Maison & Objet avec Coque en bois, créée en 2018 à Yssingeaux (Haute-Loire). Les accessoires pour smartphones sont élaborés à partir de plaquages de bois provenant principalement d’Auvergne Rhône-Alpes. Les trois fondateurs ont développé plus de 180 références de coques et chargeurs à induction. « Tout est fait à la main », souligne Aymeric Riou, associé. L’accent est mis sur la personnalisation.

Atelier Gaston - Accessoires smartphone en cuir - Maison & Objet (septembre 2019)

Depuis avril 2019, les fondatrices d’Atelier Gaston, à Paris, s’emploient à remplacer le plastique qui entoure nos smartphones par des matériaux plus nobles. Julie, qui officie dans les télécoms, Gaëlle, sellière-maroquinière depuis vingt ans dans l’industrie du luxe, et Emma, graphiste, « Nous avons décidé de mettre en commun nos savoir-faire », indiquent-elles. L’étui Artemise, le pompon Marie-Louise faisant office de chargeur, la coque Noémie, le fourreau et chargeur Léonard ou bien le range-câble Anatole sont conçus à base de chutes de cuir.

Bee Wrap - Emballage alimentaire en cire d'abeille

A Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Anotherway se fixe pour objectif depuis l’automne 2018 de « démocratiser des alternatives saines et écologiques aux produits à usage unique. » Bee Wrap, le premier produit de l’entreprise, consiste en des emballages alimentaires en cire d’abeille, coton bio, résine de pin et huile de tournesol certifiée biologique. Ils sont réutilisables de 100 à 120 fois. En un an, la start-up a profondément fait évoluer son sourcing, avec une nouvelle certification pour le coton et l’abandon de l’huile de jojoba, et entrepris de relocaliser la production à Marseille en collaborant avec un établissement et service d’aide par le travail.

L’acier dans tous ses états

Cut - Mobilier en acier, découpe laser, Yann Le Gal

A Maison & Objet, les nouveautés se cachent aussi dans le mobilier. A Lyon (Rhône), la société Sloc est spécialisée dans la découpe (jet d’eau, laser, oxycoupage, cisaillage…) de matières (aluminium, acier, inox, plastiques, verre, mousses…) Un savoir-faire qui l’a amené à se doter d’une plieuse, mise à profit pour concevoir sa propre gamme de dessous de plats, plateaux, porte-revues et tables d’appoint, sous la marque Cut. Le designer Yann Le Gal a participé à l’élaboration de ces produits en tôle d’acier laquée au four. Les produits sont destinés à être commercialisés en France et en Europe.

Ripaton - Pieds en acier - Maison & Objet (septembre 2019)

A Montpellier (Hérault), l’atelier Ripaton travaille l’acier depuis 2015. Pieds de table, pieds de lit, supports muraux, portants… « Il suffit de quelques vis et le tour est joué : tables basses, consoles, canapés, meubles de salle de bains, ​la seule limite est celle de votre imagination », clame l’entreprise, qui a démarré ses activités en B2C et qui souhaite aujourd’hui essaimer en B2B. Les locaux sont alimentés en « énergie verte », les emballages sont en carton recyclé, et les petits accessoires empaquetés par un centre d’aide par le travail.

Le mobilier extérieur ne se cache plus

Lafuma Mobilier - Gamme Privilège 2020 - Maison & Objet (septembre 2019)

Après l’indoor, place à l’outdoor. « Le confort avec du style », tel est le claim de Lafuma Mobilier, qui développe ses gammes made in France (à Anneyron, dans la Drôme) depuis 1964. La marque de mobiliers extérieurs métal et textile entend gagner en compétitivité par rapport à l’import, et adresser les segments CHR et santé avec des gammes profesionnelles  lancées en 2018. En B2C, la gamme Privilège 2020 a été recentrée sur le segment du repas. Pieds profilés en aluminium, accoudoirs arrondis : les meubles ont gagné en élégance. Tapis et sets de table complètent désormais l’offre. « Une recherche d’harmonie qui s’exprime par des formes épurées, des matériaux nouveaux mais aussi par un travail  de la couleur, de la fonctionnalité et du confort », souligne Arnaud du Mesnil, directeur général. On peut toujours innover dans l’univers de la maison !

Publié dansEconomieEntreprises