La sélection de la rédaction

3 cocktails pour s’initier aux arômes japonais au bar du concept store Irasshai, à Paris

2 min de lecture
Audrey Charpenat - Bar Irasshai, à Paris

Chez Sakaba, le bar à cocktails du concept store parisien Irasshai, spécialisé sur le Japon, focus sur trois drinks alliant ingrédients locaux et technicité.

Depuis août 2023, Irasshai, une épicerie fine spécialisée sur le Japon, a pris ses quartiers rue du Louvre, dans le 1er arrondissement de Paris, au pied de la Bourse de Commerce. Un concept store polymorphe qui accueille deux restaurants et un salon de thé qui se transforme, le soir venu, en bar à cocktails. Dénommé Sakaba, le bar est managé par Audrey Charpenat.

“J’ai toujours été fascinée par le Japon, et j’ai grandi dans une culture franco-japonaise. J’ai conçu avec l’équipe une carte incorporant 80% de produits japonais. Nous travaillons aussi le plus possible en zéro déchet, en lien avec la cuisine. Le plus difficile a été de faire infuser la culture des spiritueux japonais et les mots-clefs du bar, mais nous y sommes parvenus. Il y a aussi l’enjeu de revaloriser l’image du saké”, explique la cheffe barman, passée par le Liquorium ou l’ancien bar The Drink Doctor. Des ateliers d’initiation au saké sont également proposés.

Kokuto No Ken

Kokuto No Ken - Bar Sakaba - Irasshai (Paris 1er)

Kokuto No Ken

Quatre catégories (avec les classiques twistés,les classiques japonais, et cocktails sans alcool) structurent le menu. Parmi les sept cocktails signatures, focus sur le Kokuto No Ken (14 euros): rhum d’Ogasawara, shochu, jus de poire au citron vert, lemon spice. Le nom s’inspire d’un animé des années 1980, qui se déroule dans un monde sans végétation. Au premier abord, le cocktail est acidulé, avec des notes poivrées au nez. En bouche, le cocktail est très onctueux, avec la texture du jus de poire, avant un kick plus affirmé en fin de bouche grâce au piment. Le cocktail reste néanmoins accessible. “Il a un côté fruité, et s’appuie sur le rhum, un produit très présent dans le patrimoine français. Nous devons avoir des cocktails plus consensuels, et d’autres sur lesquels nous allons plus loin”, décrit Audrey Charpenat.

Spritzû

Spritzû - Bar Sakaba - Irasshai (Paris 1er)

Spritzû

Cinq classiques twistés sont aussi de mise, à l’instar du Spritzû inspiré, comme son nom l’indique, du spritz (14 euros). Umeshu Ryokucha Nagano, saké pétillant Masumi, eau gazeuse et bitter Bob’s Cardamome constituent ce long drink d’une très belle couleur dorée-orangée, doux au nez et acidulé. Le spritz classique s’éloigne pour faire place à un cocktail plus équilibré, fortement marqué par les notes de prune de l’umeshu, tandis que le saké reste discret. La pétillance est fine. A l’été dernier, le succès rencontré par le Spritzû a incité l’équipe à le laisser à la carte. Une petite terrasse est disposée sur une voie pietonne. “Habituellement, je ne bois pas de spritz à cause de la sucrosité”, s’amuse Audrey Charpenat.

Umai

Umai - Bar Sakaba - Irasshai (Paris 1er)

Umai

Parmi les cocktails sans alcool, Umai (9 euros), un long drink aux belles teintes irisées, se compose de sirop de tonka maison, d’umeshibori (acidifiant à base de prune), de lait de soja à la banane infusé au chocolat blanc, et d’une infusion (Pretty winter). La texture de ce cocktail est incroyablement douce, et on se rapproche, en bouche, d’un bonbon. Une clarification est réalisée à partir du lait de soja. “Le chocolat blanc, le lait de soja et la banane apportent le côté gras”, précise Audrey Charpenat. Le sirop de tonka confère pour sa part de la douceur au cocktail.

40 rue du Louvre, 75001 Paris
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Cocktails : au Mandarin Oriental Paris, Alex Francis et Barney O'Kane cultivent l'esprit made in France

Au Mandarin Oriental Paris, le bar du palace fait la part belle à un menu printanier signé Alex Francis et Barney O’Kane, ex-Little Red Door. “Season : saison” reprend des points forts du duo, le “made in France” et le prébatching.
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter