Entreprises

A 260 ans, les champagnes Delamotte tracent leur sillon dans le blanc de blancs

2 min. de lecture
Blanc de blancs 2012 - Champagne Delamotte

Focus sur les champagnes blancs de blancs de la maison de champagne Delamotte, qui célèbre cette année ses 260 ans.

Cette année, la maison de champagne Delamotte célèbre ses 260 ans.  “Quelle industrie, a traversé la Révolution, les guerres, les crises financières, les crises sanitaires ? On est toujours là !”, s’enthousiasme Didier Depond, président. Dans le giron du groupe Laurent-Perrier depuis 1988, aux côtés du champagne Salon, Delamotte (dont les ventes se répartissent à 80% à l’export, 20% en France) se distingue par ses blancs de blancs.

Des champagnes 100% chardonnay. Les vins sont issus de trois années de récolte distinctes. “Sur ces terroirs de la Côte des Blancs, le chardonnay se suffit à lui-même : il est à la fois la structure, la gourmandise et l’élégance. Les chardonnay du Mesnil sont tout à fait exceptionnels. Nous avons dans notre verre un assemblage de trois crus, Mesnil étant sur la minéralité, Oger ayant une situation plus ensoleillée,  et Avize, un joli lien entre ces deux villages”, précise Didier Depond. Les villages de Cramant, de Chouilly et d’Oiry sont également classés grands crus.

Deux blancs de blancs à découvrir

Le blanc de blancs non millésimé bénéficie d’un vieillissement au minimum 48 mois sur lies. “C’est la carte d’identité de Champagne Delamotte. Nous produisons des vins très propres, qui n’ont jamais d’oxydation. J’apprécie particulièrement la rectitude de nos vins”, précise Didier Depond. Il suggère trois types de fromages en accompagnement : un vieux parmesan, du comté un peu âgé (36 mois) et un brebis.

Le blanc de blancs millésimé, lui, est un vin mono-cépage. Le 2012 a succédé au 2008. “Avant 2008, nous effectuions des assemblages de quatre crus. Depuis 2008, nous sommes passés à six crus. C’est un vin que l’on va boire à table, avec un homard grillé et un petit peu de beurre salé. Le gras des sardines et le côté citronné et végétal du 2012 se marient bien”, suggère Didier Depond.

Delamotte, qui produit aussi un brut et un rosé, n’est pas présent en GMS, sauf depuis deux ans chez Monoprix : “des magasins de proximité qui ont une sélection de champagnes très pointus”. En France, un réseau de quarante agents commerciaux dans le réseau Laurent-Perrier assure le développement de la marque, notamment en restauration.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2317 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.
EntreprisesIndustrie

Bière IPA : Lagunitas repense sa présence sur le marché français

Connue pour l’IPA, Lagunitas concentre ses efforts en France sur trois références, disponibles à la pression. La marque du groupe Heineken compte continuer à démocratiser ce style.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter