Aller au contenu

16 % des emplois salariés franciliens liés à des groupes étrangers

Les groupes étrangers sont à l’origine d’un emploi sur six en région parisienne.

En 2010, 27 % des investisseurs étrangers étaient installés en Ile-de-France. Un emploi francilien sur six dépendait d’un groupe étranger, soit 596.200 salariés concernés. Les dix plus grands établissements franciliens dépendant de groupes étrangers possédaient, pour la plupart, des noms célèbres : The Walt Disney Company, dont dépend Euro Disney, IBM, Generali, Logica, Accenture… 85 % de l’emploi dépendant de grands groupes étrangers était basé dans le secteur tertiaire.

Le dernier numéro d’Ile-de-France à la page, une publication de la délégation régionale de l’Insee, révèle par ailleurs que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne étaient à l’origine de plus de la moitié des effectifs salariés par des entreprises liées à des groupes étrangers. 168.000 salariés franciliens sont employés par des entreprises qui dépendent de groupes américains. Disney n’explique pas tout : 3M, EMC Corporation ou encore Staples, tous trois implantés dans le Val-d’Oise, contribuent également à cette surreprésentation.

En Ile-de-France, les secteurs du commerce et de la fabrication d’équipements électriques et industriels sont ceux où la pénétration étrangère est la plus importante. « L’industrie francilienne est plus dépendante des groupes étrangers que le secteur des services », confirment les auteurs de la note. Par ailleurs, les groupes étrangers sont principalement implantés au centre de la région, les plus importants effectifs étant recensés à Paris, dans les Hauts-de-Seine ainsi qu’en Seine-Saint-Denis.

Publié dansConférences & documentsCorpusEconomieEntreprisesIndustrieRéférences