ÉconomieEntreprisesServices

Track The Truck propose aux food trucks d’optimiser leur présence numérique

3 min de lecture

Track The Truck se positionne comme un lien numérique entre les food trucks et leurs clients.

Près d’un après le lancement du site ClickEat, conçu initialement comme un apporteur d’affaires pour les restaurants au moyen d’un système de géolocalisation, l’équipe de ClickLab récidive avec Track The Truck, une plateforme Web permettant aux food trucks de gérer leur présence numérique. Antoine Gantheret, co-fondateur du site, nous présente ce nouveau concept.

Quel constat vous a incité à développer Track The Truck ?

Le développement de Track The Truck est venu de deux constats rencontrés avec nos premiers food trucks partenaires sur ClickEat. Contrairement à un restaurant, l’itinérant est tout le temps obligé de communiquer sur les réseaux sociaux pour que sa clientèle sache où le trouver. De plus, sa cible fait partie de cette génération qui est très présente sur les réseaux sociaux, les foodtruckers doivent donc l’être aussi. Le problème est que cela leur demande beaucoup de temps.

Le second constat venait du nombre de plateformes de référencement d’itinérants qui apparaissaient en même temps que cette tendance. Nombreux affichaient les emplacements prévus par le food truck alors qu’il arrive que celui-ci n’y soit pas : problème avec la mairie, privatisation du camion, panne… Pour d’autres sites, il ne s’agit pour l’itinérant que d’une nouvelle plateforme de communication, qui s’ajoute à son site Web et ses pages sur les réseaux sociaux, qu’il doit prendre le temps d’alimenter aussi.

Track The Truck propose des services pour les food trucks. En quoi consistent ces offres, et comment complètent-elles votre modèle initial d’apporteur d’affaires ?

Track The Truck s’inscrit dans une volonté d’optimiser le temps passé à communiquer en ligne par le foodtrucker. Track The Truck est certes une nouvelle plateforme pour lui, mais qui lui permet depuis uniquement son tableau de bord de tenir à jour tous ses contenus Web (menu, itinéraire) et communiquer sur les réseaux sociaux. Enfin, la valeur de la « position certifiée » assure la fiabilité de l’emplacement du camion. Le modèle consiste en un abonnement qui donne accès à ce tableau de bord.

Cette plateforme Web et mobile permet à nos clients de synchroniser l’ensemble de leurs contenus sur les réseaux sociaux et site Web, principalement leur menu et leur itinéraire qui sont amenés à changer régulièrement. Par exemple le calendrier du Camion Qui Fume publié sur son site Web est généré à partir de ses informations Track The Truck. De même pour les onglets Facebook du food truck Le Réfectoire. De plus, le foodtrucker peut garantir son emplacement.

D’un point de vue consommateurs, nous souhaitons devenir la plateforme référence pour trouver un itinérant. Aujourd’hui, la plupart des clients connaissent déjà le nom du food truck avant d’y aller, et vont donc le rechercher sur Internet savoir où il se trouve. Nous deviendrons alors apporteur d’affaires pour l’itinérant.

Près d’un an après son lancement, où en est ClickEat et des synergies seront-elles mises en place avec Track The Truck ?

ClickEat a bien évolué. Pour ce produit, nous avons aussi opté pour un positionnement « outil » puisqu’il offre les mêmes possibilités que Track The Truck. Nous le présentons comme un CRM pour la restauration rapide. L’objectif à terme est que le restaurant puisse trouver tous les outils techniques qu’il souhaite dans notre solution (commande en ligne, gain en visibilité sur Internet, fidélité, etc.)

Il existe bien sûr des synergies avec ClickEat. Aujourd’hui, si un food truck rejoint Track The Truck et ClickEat, il apparaîtra sur nos deux plateformes et l’utilisateur pourra être redirigé sur le profil ClickEat de l’itinérant pour y passer commande. De plus, le tableau de bord Web et iPhone/iPad mis à disposition des food trucks est le même que ClickEat et permet donc de recevoir les commandes en ligne !

2525 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Paris et Lyon: passage à table réussi pour les food halls de Food Society

Les food halls signés Food Society ont réussi leur lancement, en juin 2021 à Lyon puis en octobre 2022 à Paris, autour…
Entreprises

Inspirations argentines et basques au menu du nouveau restaurant Blanca, à Paris

Violetta Hernandez, sœur du chef Fernando de Tomaso (Biondi), dirige Blanca, un nouveau restaurant parisien intimiste, à l’esprit familial et aux multiples…
Entreprises

Planet Hollywood, King Ludwig's Castle : à Disney Village, les grandes manœuvres ont débuté

Lancement des travaux de la brasserie Rosalie, fermeture du Planet Hollywood, rénovation du King Ludwig’s Castle : à Disney Village, les premiers changements annoncés se concrétisent.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire