Aller au contenu

Pourquoi le dernier film Marvel fait sa promo dans un bar

A Paris, le bar Central Park a été rhabillé aux couleurs des années 1990 pour la sortie du film Captain Marvel. Un moyen de faire vivre réellement cet univers.

Avant le retour, le 23 mars, des super-héros Marvel à Disneyland Paris, l’univers de la célèbre franchise se décline dans un bar parisien, le Central Park, près des Halles, à l’occasion de la sortie du film Captain Marvel, le 6 mars.

« Carol Danvers, une ancienne pilote de chasse, se retrouve dotée de super-pouvoirs et devient l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers. Elle se retrouve au centre d’une guerre intergalactique, sur Terre, durant les années 1990. Cette période n’avait jamais été évoquée à l’écran par Marvel », indique Charles Cardin, chef de produit cinéma chez The Walt Disney Company France.

Chaque pays dispose de sa propre stratégie de promotion des films. Les équipes françaises ont choisi de mettre l’accent sur les années 1990, une période bien connue du cœur de cible des films Marvel, les 15-35 ans. « Les années 1990, c’est une attitude. Nous avons retrouvé des éléments emblématiques, comme un vidéo-club. Des séries emblématiques comme Magnum ou Charmed reviennent, la mode y fait référence aussi. Nous avons souhaité rester généralistes », poursuit Charles Cardin.

Un projet mené depuis l’été et riche en animations

Captain Marvel au Central Park 90s à Paris Captain Marvel au Central Park 90s à Paris Captain Marvel au Central Park 90s à Paris Captain Marvel au Central Park 90s à Paris

Une décennie dont on est potentiellement nostalgiques, un public identifié, un univers de marque fort… Encore fallait-il trouver une façon de l’incarner. L’agence événementielle Paris fait son cinéma a ainsi ajouté une corde à son arc en imaginant un nouvel agencement du bar Central Park, avec des travaux réalisés en moins de dix jours. Le projet a été lancé en juillet 2018. Une cinquantaine d’intervenants ont été mobilisés, avec un appui des équipes américaines et britanniques de The Walt Disney Company.

« Il fallait présenter Captain Marvel sans révéler trop d’éléments du film », explique Charles Cardin. Parmi les nombreuses animations proposées, Mission 90’s est un mélange d’escape game et de Où est Charlie ? : équipés d’une tablette, les participants doivent trouver les références d’une plaque d’immatriculation tirée d’un film, par exemple. Des karaokés, des blind tests, des ateliers de confection de badges… auront lieu pendant le mois. Le rétro-gaming et les vinyles seront aussi à l’honneur. Le bar est ouvert jusqu’au 20 mars.

Le Central Park 90’s accompagne également l’essor de l’engouement pour l’univers Marvel. Le premier film Avengers a réuni 4,5 millions de spectateurs en 2012, suivi par Iron Man 3 en 2013. « Marvel réussit à proposer un ton très différent à chaque film : space-opera, thriller politique, film de braquages comme Ant-Man… Si on est hermétiques aux super-héros, il y a d’autres histoires », observe Charles Cardin.

Publié dansEconomieEntreprisesServices