Aller au contenu

Lagunitas fait découvrir de nouvelles bières aux Parisiens

En octobre, la taproom Lagunitas fait découvrir de nouvelles bières de la brasserie américaine dans un cadre convivial, à Paris.

« Lagunitas possède un univers de marque incroyable à mettre en avant. J’ai commencé par proposer l’India Pale Ale en bouteilles, avant de recevoir les premiers fûts disponibles en France. La taproom constitue l’accomplissement de notre relation avec Heineken », observe Pascal Todeschini, gérant de l’Aperock Café. Du 4 au 24 octobre, il faut en effet se rendre boulevard Voltaire, dans le 11ème arrondissement de Paris, pour y découvrir, aux côtés de l’IPA, des références inédites en France de la brasserie californienne, acquise en 2015 et en 2017 par le géant néerlandais de la bière.

Pop-up Lagunitas - Aperock Café - Paris - Octobre 2018

A quelques pas du métro Oberkampf, impossible de reconnaître, de l’extérieur, l’Aperock Café : « nous avons complètement repensé l’espace, et je redécouvre mon bar ! », s’amuse Pascal Todeschini, dans les lieux depuis onze ans. « Nous accueillons tout le monde, complète Bryan Joly (photo de couverture), market manager de Lagunitas sur le marché français. Cet événement est l’occasion de recevoir des beer geeks, mais aussi de toucher une nouvelle cible. » A la clientèle du quartier peuvent s’adjoindre des fans venus de… Toulouse, qui ne jurent que par la marque créée en 1993. Deux barmans complètent l’équipe de l’Aperock Café pour renseigner les clients.

Des références inédites en FranceLagunitas Taproom : Aperol Café Paris

Lagunitas Taproom : Aperol Café Paris

Parmi les bonnes raisons de parcourir un petit bout de chemin figure la Passion Grass (4,6%), produite en collaboration avec Short’s Brew, une brasserie du Midwest. Une infusion de fruits de la passion et un ajout de citronnelle permettent à cette West by Midwest ale, « un style crée pour l’occasion », de faire mouche. Elle s’inscrit dans une tendance générale de baisse du degré alcoolique moyen des bières constaté aux Etats-Unis. En mars dernier, Lagunitas avait notamment présenté au public français la Day Time Ale, une session IPA qui sera prochainement disponible, sur le marché américain, dans une nouvelle version.

Pour l’heure, les visiteurs de la taproom parisienne peuvent s’initier au coté floral de la Sumpin’Easy (5,7%, contre 7,5% pour sa « grande sœur », la Little Sumpin’ Sumpin’ Ale). Les amateurs de bières plus fortes pourront se tourner vers la Dark Swan (8,5%), à base d’une macération de Petite Syrah de la Napa Valley. Cette référence est produite de manière saisonnière depuis un an. Parmi les bières plus classiques de la brasserie, figure la New DogTown (6,2%), une « Pale Ale du 21ème siècle », plus houblonnée.

Un marché en mutation

L’événement ne doit toutefois pas faire oublier la mutation du marché américain de la bière. Une centaine de personnes, soit 12% des effectifs, seront prochainement licenciées. « Le marché de la bière artisanale évolue rapidement et, à bien des égards, est plus difficile. Plus de brasseries, plus de choix… un peu comme à la fin des années 90, lorsque le segment de la bière artisanale était soumis à des pressions similaires. À ce moment-là, il a fallu près de sept ans pour rebondir et notre société a très bien résisté à la tempête. Quelques années plus tard, l’histoire se répète », regrette la PDG de Lagunitas, Maria Stipp.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEntreprises