Aller au contenu

Crise : les patrons de TPE-PME n’entrevoient pas d’amélioration

Pessimistes, les dirigeants de petites entreprises ne prévoient pas d’investir au cours des prochains mois.

Pour 84% des dirigeants de très petites entreprises (TPE) et de petites et moyennes entreprises (PME), la situation économique et sociale, au regard de la France et des Français, a tendance à aller plus mal que lors de la précédente enquête, réalisée au printemps.

Le dernier baromètre du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, réalisé par TNS Sofres, témoigne d’une inquiétude certaine auprès de cette population : 57% des patrons de PME (60% dans les TPE) se déclarent pessimistes quant à la situation économique de leur secteur d’activité.

Ces chiffres, qui rejoignent de précédentes enquêtes faisant état d’un manque de visibilité, complètent un panorama particulièrement sombre. Pour 25% des dirigeants de PME (28% dans les TPE), la situation de leur entreprise s’est détériorée au cours de l’été. Les plus grosses structures semblent mieux armées pour affronter la crise : alors que 54% des patrons de PME font part de leur optimisme quant aux perspectives à un an de leur société, 53% de leurs homologues des TPE se disent pessimistes.

A l’instar des professionnels de l’immobilier, les dirigeants sondés lors de cette étude sont prudents en matière de développement : 60% des patrons de PME et 87% des patrons de PME n’ont pas prévu d’investir au cours du semestre à venir, ces indicateurs étant en hausse par rapport à la précédente vague. L’hypothèse d’une sortie de crise ne semble donc pas d’actualité. Le niveau des effectifs devrait rester stable dans les entreprises, 71% des dirigeants de PME ne prévoyant pas d’évolution au cours du trimestre.

Enfin, le concept des « contrats de génération » porté par François Hollande semble séduire les chefs d’entreprise interrogés : pour 63% des dirigeants de PME – un chiffre qui s’élève à 70% pour leurs homologues des TPE – il s’agit d’une « bonne idée ». Cette dernière information tranche l’actualité de ces derniers jours, notamment incarnée par le mouvement des « Pigeons ».

Publié dansEconomiePolitique éco