Aller au contenu

Ciggo fait monter le networking à bord des trains

Cette nouvelle plateforme applique le principe du networking aux déplacements en train.

Crée par deux jeunes ingénieurs ardennais, le site Ciggo, qui se lance lundi 24 mars, propose à ses membres d’entrer en relation afin de développer leur réseau à l’occasion de leurs voyages en train. Entretien avec ses cofondateurs, Willy Lachambre et Antoine Delhomme.

Quel constat vous a incité à créer Ciggo ?

L’idée nous est venue en train. En effet dans un TGV de 400 voyageurs, nous nous sommes dit qu’il y avait forcément des profils intéressants avec qui nous pourrions échanger le temps d’un voyage : obtenir des conseils en vue de préparer un entretien d’embauche, rencontrer un client potentiel ou simplement discuter autour de centres d’intérêts communs.

Avec plus de 13 millions de Français inscrits sur les réseaux sociaux professionnels, les actifs cherchent à développer leurs carnets d’adresses, développer du business et se voir proposer de nouvelles opportunités d’affaires. Pourtant, aucun service ne permet de mettre en relation les 5 millions de voyageurs professionnels qui empruntent les trains des grandes lignes françaises : TGV, Thalys, Eurostar et Intercités.

C’est ce service que Ciggo propose en mettant en relation les voyageurs d’un même train via une plateforme Web communautaire. Malgré la place importante du contact numérique, nous sommes persuadés qu’une relation professionnelle sincère et efficace passe avant tout par une rencontre en face-à-face. Le train peut devenir un véritable espace de rendez-vous !

Comment s’effectue la mise en relation entre membres ?

Chaque voyageur peut s’inscrire gratuitement en remplissant un profil en mettant en évidence leur profession, leur expérience professionnelle et leurs centres d’intérêts. Une fois membre, il se trouve dans deux situations : il a déjà son billet et souhaite faire savoir aux autres membres dans quel(s) train(s) il sera, ou il n’a pas encore son billet mais souhaite prendre contact avec un membre dont le profil l’intéresse avant de confirmer son achat de billet.

Après quelques échanges par le biais de la messagerie, deux « covoyageurs » – terme que nous nous appropriés – peuvent se mettre d’accord pour voyager ensemble dans un train qu’ils ont de toute manière besoin de prendre. Ils réserveront alors leurs billets sur un canal de vente classique en demandant à être placés l’un à côté de l’autre. Cette fonctionnalité est proposée sur tous les sites Web de ventes de billets. En descendant du train, les covoyageurs pourront partager des frais de taxi ou simplement garder contact.

Disposez-vous ou envisagez-vous des partenariats avec les opérateurs de transport et les réseaux sociaux professionnels ?

Idéalement, des partenariats seront à créer avec des opérateurs de transport et les réseaux sociaux. Notre service complète en effet leurs offres. Les compagnies ferroviaires que nous avons contactées ne restent pas indifférentes au concept de Ciggo mais elles nous demandent toutefois de passer par une étape de « mise à l’épreuve ». Dès les premiers résultats satisfaisants, nous nous rapprocherons de nouveau de ces partenaires éventuels. Ceci dit, nous sommes dès aujourd’hui ouvert à toute discussion !

Quel est votre modèle économique ?

Bien que nous nous adressions à un public essentiellement professionnel, le service est proposé à tous, et de manière gratuite. Ceci dit, pour pouvoir profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de notre service, nous proposons un abonnement premium. Ses fonctionnalités concernent le nombre de mises en relation et l’envoi de messages illimités, la possibilité de voir les profils qui ont visité le vôtre et profiter d’avantages de nos partenaires, tels des espaces de coworking par exemple.

Nous proposons également des offres très avantageuses pour les entreprises qui souhaiteraient faire profiter de l’offre à leurs collaborateurs, pour échanger avec d’autres professionnels, rencontrer un fournisseur potentiel ou simplement avoir de la visibilité sur leur activité.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement