Aller au contenu

Le changement, vu comme une nécessité, reste une affaire interne

Ressentie comme indispensable face au contexte économique, la mise en œuvre de projets de changement s’effectue essentiellement en interne au sein des entreprises.

86 % des dirigeants d’entreprise interrogés par l’institut de sondages CSA pour le cabinet de conseil Alter&Go* expriment leur accord avec l’assertion selon laquelle les entreprises ont besoin de changer plus vite et plus souvent qu’il y a quatre ans.

Pour Alter&Go, « n’est pas uniquement une adaptation au contexte économique, aux marchés et aux résultats de l’entreprise. Il peut également représenter une démarche délibérée, incarnant une volonté d’aller de l’avant et de prendre la main sur les événements ». L’entreprise prend en exemple Nokia, qui n’a pas su se remettre en question et a manqué le virage des smartphones, marché d’offre par excellence.

L’accélération de la pression économique constitue, pour 64 % des dirigeants interrogés, le principal facteur de changement dans les entreprises. Nombre d’entreprises se réorganisent en conséquence pour introduire davantage de souplesse dans leur organisation. Denis Olivennes, président du directoire de Lagardère Active, qui a annoncé ce jeudi la mise en vente de dix magazines dont certains titres phares tels que Psychologies ou Première, explique ainsi au Monde que chaque catégorie de titres bénéficiera désormais « d’un patron et une autonomie d’action. Ce seront des « intraprises » qui auront un fonctionnement plus agile ».

Le rôle essentiel des managers de proximité

Au cours des deux dernières années, 69 % des dirigeants sondés ont eu à gérer une réorganisation, 56 % une évolution technologique ou un changement d’outil, et 53 % des rapprochements d’équipes.

Les managers de proximité occupent, dans ce contexte, une position stratégique, en étant chargés de la mise en œuvre des décisions ainsi que de l’accompagnement, au quotidien, des collaborateurs concernés. « Lorsque Stéphane Richard arrive à la tête d’Orange, une de ses premières décisions est de recruter 180 managers de proximité pour surmonter la grave crise de management à laquelle l’entreprise est confrontée », rappelle Alter&Go, en référence à la succession de Didier Lombard, en 2011, suite à plusieurs suicides de salariés.

Les entreprises peuvent également faire appel à des cabinets spécialisés, tels le commanditaire de l’enquête. Le livre blanc fait ressortir, en la matière, l’importance, pour les clients, accordée au savoir-faire des acteurs dans le cadre d’un appel d’offres. Les firmes œuvrant sur ce marché bénéficient d’une certaine marge de manœuvre : 60 % des dirigeants interrogés déclarent n’avoir pas fait appel, lors de leurs projets de changement, à un prestataire extérieur.

*Enquête réalisée sous forme d’entretiens auprès de dirigeants d’entreprise ayant sollicité un prestataire extérieur dans le cadre d’un projet de changement, et par téléphone 500 dirigeants d’entreprises de 100 salariés et plus.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement