Aller au contenu

Beaugrenelle (re)part à la conquête de Paris

Le nouveau centre commercial Beaugrenelle entend redonner de l’attractivité au quartier du Front-de-Seine en se démarquant par son architecture et son offre.

Avant même son ouverture, le 23 octobre, Beaugrenelle Paris suscite les convoitises. D’après des informations publiées début octobre, un fonds souverain chinois serait intéressé par l’acquisition du centre commercial, tout comme les foncières Hammerson (Italie Deux, Bercy 2…) et Altarea (Cap 3000, Okabé…), pour ne citer qu’elles.

L’emplacement de ce nouvel équipement commercial, qui compte attirer de 12 à 18 millions de visiteurs annuels pour un chiffre d’affaires de 370 millions d’euros, en fait un actif recherché : il est situé dans Paris intra-muros, près de la Tour Eiffel, et est relativement bien desservi par les transports en commun. 80 % des visiteurs devraient notamment y accéder par ce biais.

Ces marques d’intérêt contrastent avec la déshérence de l’ancienne galerie commerciale, construite en 1978 dans le cadre de l’opération du Front-de-Seine pour finalement être démolie à compter de 2006, quelques années après sa fermeture. Visant une zone de chalandise bien plus étendue, le nouveau centre Beaugrenelle entend se démarquer par son architecture censée évoquer davantage les grands magasins que les centres commerciaux. Les deux bâtiments principaux, cerclés de verre, seront directement connectés à la voirie, contrairement à l’ancien centre bâti sur dalle. Un troisième îlot fonctionne pour sa part depuis 2008.

Piloté par Gecina, investisseur majoritaire, et Apsys, promoteur et co-investisseur, Beaugrenelle s’appuiera sur une offre d’une centaine de magasins, parmi lesquels Marks & Spencer, le plus grand Zara de France et quelques enseignes dont l’installation est rare ou inédite en centre commercial. Un multiplexe de dix salles de cinéma est également prévu. Des services « haut de gamme » contribueront également à définir le positionnement du centre commercial : conciergerie, carte de fidélité premium… Les horaires, à l’exception d’une nocturne hebdomadaire, seront en revanche classiques, faute de ne pouvoir ouvrir le dimanche.

Pour réussir son pari, Beaugrenelle devra convaincre les parisiens et les habitants des communes limitrophes d’oser partir à la (re)découverte du quartier, dont la reconstruction du centre commercial constitue l’élément principal de sa rénovation. L’environnement immédiat des tours a subi de nombreux aménagements, parmi lesquels de nouveaux cheminements et une simplification des accès. Dans cet environnement peu lisible, le centre commercial entend bien devenir la porte d’entrée du XVème arrondissement…

Publié dansEconomieEntreprisesServices