Aller au contenu

L’accès au crédit, point épineux pour les PME

Les dirigeants de PME déplorent les difficultés qu’ils éprouvent à financer leurs investissements.

49 % des dirigeants de PME interrogés par l’Ifop pour KPMG et la CGPME* indiquent que leur banque finance leurs projets avec des frais élevés ou avec des montants plus faibles que souhaités. En mai dernier, ce chiffre s’élevait à 41 %. De plus, 42 % des sondés déclarent que leur banque demande des garanties supplémentaires : les craintes sur la viabilité des petites et moyennes entreprises demeure toujours forte. Pour 54 % des sondés, la situation économique actuelle a des impacts « plutôt négatifs » sur les conditions d’accès aux crédits auprès de leur banque.

Les chefs d’entreprise interrogés ont essentiellement besoin de crédits pour financer des investissements de remplacement ou d’entretien pour leur exploitation (locaux, matériel…), les besoins d’investissements en équipements étant moindres. Ces prévisions de dépenses s’inscrivent dans un contexte difficile : 54 % des dirigeants de PME expliquent que la principale difficulté que leur entreprise rencontre aujourd’hui consiste en une baisse du chiffre d’affaires. Les hausses sur les coûts ou les prix des fournisseurs représentent également une source d’inquiétude pour les sondés.

*Enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 402 chefs d’entreprise de 10 à 500 salariés, par téléphone et in situ, du 16 au 23 septembre.

Publié dansEconomieInvestissementMarchés et finance