Économie

Whataboon compte vous aider à faire des cadeaux

2 min. de lecture
Whataboon

La start-up Whataboon lance un service d’aide à la réalisation de cadeaux, doté d’une dimension sociale.

« Préparez-vous à réussir tous vos cadeaux », promet Whataboon. Lancée en mai dernier, cette start-up parisienne propose un système de listes et de cagnottes, prochainement couplé à une place de marché. Sa fondatrice, Régina Pisano, répond aux questions de Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Whataboon?

A l’approche de Noël, d’un anniversaire ou d’une naissance, nous avons tous déjà été confrontés au choix difficile du cadeau : « Que vais-je offrir ? », « Est-ce que cela va vraiment lui plaire ? », « Ne suis-je pas en train d’acheter un doublon ? » Ces questions, les Français y sont souvent confrontés puisqu’ils offrent, en moyenne, 7 cadeaux par an. Chaque fois, trouver la bonne idée cadeau représente, pour 60% d’entre eux, l’élément le plus stressant. 60% des Français se disent mécontents des cadeaux qu’ils reçoivent, 57% avouant même en avoir déjà revendu un.

Comment comptez-vous répondre à ce problème?

La « mission cadeau » ne s’arrête pas à trouver l’idée parfaite. Pour un cadeau commun par exemple, il faudra aussi s’organiser pour contacter les amis de l’heureux élu, réunir les fonds nécessaires et finalement acheter le cadeau. Nous avons imaginé un service tout en un pour simplifier la recherche, l’organisation et l’achat d’un cadeau afin de réussir cette quête, sans stress et en chaque occasion.

Comment fonctionne la plateforme, pour les utilisateurs et pour les e-commerçants?

Whataboon a été lancé en mai dernier, en version beta, et propose à ses utilisateurs toutes les fonctionnalités pour réussir cette quête du cadeau idéal : trouver l’inspiration quand on est en panne d’idée, créer des wishlists quand on a des souhaits à réaliser, ajouter facilement à ses wishlists des idées cadeaux de n’importe quel site web, organiser une cagnotte en ligne et trouver le cadeau idéal quand on a un événement en commun à célébrer. Nous allons intégrer courant 2016 une place de marché – qui intègrera le système de drop shipping – permettant l’achat en ligne sur notre site et complétant ainsi notre offre.

Comment les e-commerçants pourront-ils prendre part à votre site?

Ils disposeront d’une boutique dédiée et à leurs couleurs. Leurs produits qui pourront être ajoutés dans les wishlists, seront suggérés à nos utilisateurs via notre algorithme. Il s’agira de limiter le nombre de cadeaux non désirés, d’augmenter la notoriété de la marque/du produit grâce à l’algorithme et la recommandation sociale, et de multiplier le panier moyen par 2,5 en utilisant la cagnotte en ligne.

Peut-on relier son compte aux réseaux sociaux existants?

L’inscription sur Whataboon est gratuite et simplifiée grâce aux connecteurs sociaux. En reliant leur compte aux réseaux sociaux, les utilisateurs retrouvent instantanément leurs amis et leurs souhaits sur Whataboon. Il leur est également possible de partager leurs wishlists ou cagnottes sur Facebook ou Twitter afin d’en informer leur communauté.

Quel est votre business model et quels sont vos objectifs de développement?

Actuellement, nous disposons de deux sources de revenus : les frais de commissions sur les cagnottes et la commission sur les affiliations. L’intégration de la place de marché enrichira le business model déjà existant. Pour l’année 2016, nous prévoyons une augmentation mensuelle de nos utilisateurs de 15 à 20% ainsi qu’une ouverture du service en Italie et en Allemagne où la demande est grandissante.

2178 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Supli lève 2 millions d'euros pour connecter plus de grossistes aux pros des métiers de bouche

A trois ans, la start-up Supli accélère. Une levée de fonds de 2 millions d’euros doit lui permettre de développer son service…
Entreprises

Comment La Maison du Whisky a refondu son offre de bière artisanale

Avec DBI (Distributeur de brasseurs indépendants), La Maison du Whisky (LMDW) a décidé de refondre son offre de bières. Alexandre Aubertin, chef de groupe, nous en dit plus.
ÉconomieEntreprisesServices

Bars, restaurants, hôtels: à travers le globe, comment l'Experimental Group résiste à la crise

Experimental Group regroupe 500 personnes travaillant pour quinze établissements (bars, restaurants, hôtels) dans sept villes. Retour sur l’année 2020 avec Olivier Bon, cofondateur.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter