Entreprises

Vers de nouvelles évolutions du statut d’auto-entrepreneur

A la peine, le statut d’auto-entrepreneur devrait évoluer prochainement.

Le statut d’auto-entrepreneur ne sera finalement pas menacé, mais retouché. Une disposition visant à gommer les effets de seuil devrait prochainement être incluse dans un projet de loi, a assuré le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin.

« On lissera dans le temps les effets du seuil lui-même pour permettre à une entreprise de grandir. Ce sera un chiffre d’affaires qui devra être vérifié sur plusieurs années et non pas sur seulement une année », a-t-il assuré sur le plateau de LCP. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, comptait pour sa part tripler les seuils d’activité qui encadrent le statut d’auto-entrepreneur (82200 euros pour les activités de vente et 32900 euros pour les prestations de services).

L’activité d’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur), qui peut être exercée parallèlement à d’autres statuts, est possible depuis 2008. « Entre 2014 et 2015, le nombre d’immatriculations a même chuté de 21,2 %. C’est préoccupant alors que 40 % des auto-entrepreneurs sont d’anciens chômeurs », s’est récemment émue l’organisation patronale Croissance Plus, qui souligne les risques de requalification en contrat de travail de la relation établie entre un auto-entrepreneur et une entreprise.

A lire également
ÉconomieEntreprises

Comment Mathieu Sabbagh relance une distillerie bourguignonne

A Beaune (Côte d’Or), Mathieu Sabbagh (Alambic Bourguignon) a lancé en décembre 2019 une nouvelle marque de spiritueux, Sab’s, destinée aux circuits cavistes et CHR.
ÉconomieEntreprisesServices

“Dans l'industrie du bar, après la crise, plus rien ne sera comme avant”

[Covid-19] Les professionnels des bars-restaurants souffrent de l’arrêt de leurs activités. Ils interpellent sur l’état de leur trésorerie, et veulent se préparer au redémarrage.
ÉconomieEntreprisesManagementPolitique éco

Covid-19: “les entrepreneurs cherchent comment tenir avec leur trésorerie actuelle”

Legalstart et Infogreffe créent un point d’accès digital unique pour faciliter les démarches des entrepreneurs face à la crise liée au coronavirus. Principal sujet d’inquiétudes, la trésorerie.