ÉconomieEntreprisesIndustrie

Textile: 64 séduit au-delà des Pyrénées-Atlantiques

Une boutique de la marque de textile 64.

Depuis 1997, la marque 64 capitalise sur les valeurs des Pyrénées-Atlantiques pour séduire les habitants du département… mais pas seulement.

Qu’importe le chamboulement des frontières régionales, 64 trace sa voie. Créée en 1997 à Guéthary (Pyrénées-Atlantiques), la marque de vêtements (homme, femme, enfants) entend poursuivre son développement en capitalisant sur les valeurs du Pays Basque et du Béarn, aussi bien dans son fief d’origine qu’au-delà. Elle dispose ainsi de boutiques à Paris et sur le Web. Son responsable marketing et communication, Louis Lacube, répond à nos questions.

Quel regard portez-vous sur le développement de 64 depuis sa création?

64 a été lancée il y a 18 ans, ce qui est à la fois peu et énorme pour une marque de textile. La marque a su perdurer grâce à plusieurs éléments, à commencer par son logo, inchangé et dont la notoriété a été massivement assurée au moyen de stickers. Nous avons commencé par les distribuer à nos clients, qui les ont collé partout, même sur leurs voitures! 2 millions de stickers sont aujourd’hui fabriqués par an. D’autre part, notre PDG, Denis Wargnier, a dédié ses boutiques à 64 sur des emplacements « numéros 1 » à Biarritz et à Saint-Jean-de-Luz. Hormis quelques exceptions, nos boutiques sont détenues en propre, tout comme notre e-shop. La mer, le sport ou la gastronomie agissent, enfin, comme autant de valeurs qui nous permettent d’être connus au-delà de l’Aquitaine.

Ces thématiques permettent donc de faire rayonner la marque…

Effectivement! Notre région est très touristique, et 64 est devenue une marque incontournable pour les vacanciers de passage. Des partenariats régionaux et nationaux nous permettent de développer cet attachement à la marque. Grâce à notre boutique en ligne, nous touchons en permanence un public bien plus large que celui présent dans notre bassin.

Comment se répartissent les ventes entre les différents lieux?

Les boutiques de Bayonne, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz constituent la majeure partie de notre business, même si notre magasin d’Arcachon (Gironde) tend à prendre toujours plus d’importance ! Sur notre site Internet, qui représente un peu moins de 10% de notre chiffre d’affaires, les ventes sont davantage portées sur la gamme homme qu’en boutiques, où elles sont davantage lissées. Nous y vendons aussi plus de produits « basiques » tels que les tee-shirts, qui nécessitent moins de contact avec le vêtement. Lorsque la refonte de notre site sera terminée, nous souhaitons que celui-ci devienne l’une de nos plus grosses boutiques en termes de chiffre d’affaires. Il a été lancé dès 2002 ! De nouvelles boutiques physiques sont également dans les tuyaux.

2160 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

H.Theoria repense son univers de marque pour mieux faire émerger ses liqueurs d'exception

La composition de Midi Fauve, la nouvelle liqueur lancée par H.Theoria, est aussi surprenante que détonante, avec des arômes d’agrumes et des notes de cuir qui s’échappent de ce liquide. Les trois premiers produits ont été renommés Cuir Lointain, Electric Velvet et Amour Matador.
EntreprisesSociété

“Les marques d'alcool ont hâte de retrouver les barmen sur le terrain pour relancer la convivialité française ensemble”

Depuis mars 2020, l’activité des cafés-hôtels-restaurants (CHR) alterne entre fermetures et fonctionnement ralenti. Les salons ont été réduits à peau de chagrin….
EntreprisesServices

“Nous n'avons jamais recours à un caractère existant pour construire les logos de nos clients”, rappelle l'équipe de Brand Brothers

Identité visuelle, stratégie, branding : Brand Brothers conçoit des territoires de marque mis en valeur par un travail poussé sur les polices de caractère. Interview avec Johan Debit et Jean-Rémi Massery.

2 commentaires

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.