ÉconomieEntreprisesManagement

La start-up Goshaba gamifie le recrutement chez McDonald’s

2 min. de lecture
Goshaba - Recrutement digital

Les univers du jeu vidéo et des sciences cognitives sont explorés par la start-up Goshaba dans le secteur du recrutement. Elle travaille notamment avec McDonald’s.

Identification des candidats par critères, jeux liés aux traits cognitifs, mapping des profils : depuis sa création en 2014, Goshaba digitalise le recrutement grâce à des solutions ludiques. La start-up parisienne a levé deux millions d’euros en juin dernier. Elle a notamment conçu des outils destinés à faciliter la gestion des 2500 embauches annuelles de McDonald’s, autour de tests de pré-qualification sur smartphone. Le leader de la restauration rapide se détache ainsi du seul CV. Camille Morvan et Djamil Kemal, cofondateurs de Goshaba, répondent à nos questions.

Comment accompagnez-vous McDonald’s dans le process de sourcing et de recrutement?

Goshaba apporte une alternative au recrutement sur CV et aux tests longs et pénibles. Nous fixons avec McDonald’s les critères que la chaîne veut établir pour le recrutement de ses équipiers. En fonction de ces critères, nous développons une plateforme sur laquelle les candidats sont soumis à une série de jeux et de tests. McDonald’s partage le lien vers cette plateforme sur ses offres d’emploi. Goshaba renvoie alors automatiquement les résultats vers le logiciel de gestion de candidature de McDonald’s pour une gestion simple, rapide et efficace des candidats.

Quelles compétences et quels savoirs-être sont identifiés au moyen de votre solution?

Basées sur les sciences cognitives, ces évaluations objectives ont pour but d’éviter les biais psychologiques ou cognitifs qui peuvent induire le recruteur en erreur. Goshaba est une technologie de préqualification qui permet de recruter par le biais de jeux qui font émerger les compétences réelles des candidats : savoir-faire, savoir-être et liens avec la culture de l’organisation (fit culturel). La solution évalue par exemple la capacité à travailler en équipe, à résister au stress, à gérer plusieurs tâches en simultané, mais aussi la capacité à comprendre les émotions d’un collaborateur, l’organisation, la prise de risque ou l’adaptabilité.

De quelle manière les outils de Goshaba sont-ils conçus pour aider les professionnels du recrutement?

Avec chaque client, nous déterminons les savoir-être et les compétences qui seront essentielles pour le poste à pourvoir. Nous leur proposons un parcours adapté en fonction de ses besoins. Les résultats aux jeux et tests sont analysés grâce aux sciences cognitives pour permettre de révéler les compétences réelles des candidats. Une page unique permet de visualiser en temps réel les candidats les plus compétents et proches des valeurs d’entreprise. McDonald’s peut faire évoluer les critères de sélection : les scores des candidats sont alors automatiquement mis à jour et un nouveau classement est proposé. Une étude Workable a montré que le CV a une précision de 20% : seulement deux candidats sur dix qui arrivent en entretien ont les compétences pour le poste. Goshaba permet au recruteur de ne rencontrer que les candidats qui sont réellement qualifiés pour le poste. Il gagne du temps et a tous les outils en main pour faire le bon choix.

Quels sont les objectifs de votre dernière levée de fonds?

Cette levée a pour but d’accélérer le rythme des recrutements de façon à accompagner notre croissance. Nous employons aujourd’hui 14 personnes à Paris, et intégrerons dans les mois à venir des nouveaux profils de développeurs, commerciaux, customer success, marketing et R&D.

2342 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesManagementServices

“Les entreprises repensent la manière de stocker leurs biens”, observe Laurent Bonnet, de Stockoss

La start-up Stockoss propose de réserver des espaces de stockage (vrac ou palettes). Laurent Bonnet, fondateur de Stockoss, répond à nos questions.
Entreprises

Remyx entend séduire les barmans avec ses vodkas twistées par des artistes

La start-up Remyx Vodka repense l’identité de sa marque à chaque nouveau batch, grâce à des artistes. Les bars et les cavistes constituent la cible privilégiée.
EntreprisesServices

“Nous devons faire valoir notre différence en tant qu’employeur”, estime Paul Chantler, des pubs Frog

Parvenir à recruter et à fidéliser les talents, tel est l’un des défis auxquels sont confrontés les bars-restaurants. Dans un contexte de crise sanitaire, les pubs Frog tentent d’y parvenir, et de surmonter les difficultés actuelles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter