Entreprises

Restauration : Breizh Café reprend son expansion

1 min de lecture
Galette au Breizh Café

Quatre restaurants Breizh Café ouvrent au premier semestre 2022. Une bouffée d’air pour l’enseigne franco-japonaise, qui fait varier sa carte selon ses établissements.

Au printemps, Breizh Café ouvre un nouveau restaurant à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), quelques semaines après s’être implanté à Vincennes (Val-de-Marne). De quoi porter à neuf le nombre d’établissements à Paris et dans sa région, en plus de plusieurs restaurants en Bretagne (dont deux sous l’enseigne Breizh Café). Huit restaurants sont aussi implantés au Japon, où a été créée l’entreprise en 1996 par Bertrand Larcher. “Les Japonais, comme les Bretons, consomment beaucoup de sarrasin”, rappelle Clémence Robuchon, responsable communication et marketing. Un restaurant vient par ailleurs d’ouvrir à Lyon (Rhône).

“Avant la crise, nous souhaitions nous implanter à l’étranger, mais nous avons dû réadapter nos plans dans l’immédiat”, précise Clémence Robuchon. Spécificité de l’enseigne; la carte est adaptée par touches selon les emplacements. Des recettes lyonnaises ont été créées comme à la cervelle de canuts, ou une offre de breizh rolls pour l’établissement du canal Saint-Martin (Paris 10ème), adaptée à la livraison, avec des recettes exclusives également. “Cela permet à nos clients de visiter nos différentes adresses”, poursuit Clémence Robuchon.

Plus de produits locaux

A Lyon, Breizh Café travaille avec des producteurs locaux pour la charcuterie ou la praline rose. A Vincennes, le torréfacteur Brûlerie du Midi est situé en face du restaurant. Parmi les plats signature de l’enseigne, figure la crêpe à la poudre de soja Kinako; une crêpe au beurre de yuzu, ou encore les Breizh rolls, de petites crêpes roulées comme des makis. “La carte de base évolue peu, mais nous avons des recettes de saison qui changent tous les deux mois. Parmi nos succès, la recette à la raclette est devenue permanente à la carte.”

Breizh Café attend beaucoup de la levée des restrictions. A Paris Montorgueil, le restaurant accueille notamment une clientèle de bureaux, et davantage de touristes à Odéon ou aux Abbesses par exemple. “Il y a une vraie marge d’évolution et de promotion”, rappelle Clémence Robuchon en abordant la question du recrutement. Dans le giron du groupe, une école internationale de crêpiers, l’Atelier de la crêpe, dispense notamment des formations à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Photo: Romain Buisson

2762 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Paris : le restaurant Piccola Mia, pendant italien de Mon Coco, fait ses premiers pas place de la République

Place de la République, à Paris, le restaurant Piccola Mia succède à Pizza Pino, avec des recettes déjà éprouvées : décoration léchée, plats généreux, large amplitude horaire.
ÉconomieEntreprisesServices

Pour l’équipe des restaurants Mamé Kitchen, “être flexitarien, c’est s’éclater à découvrir de nouvelles saveurs rythmées par les saisons”

Créée en 2018, l’enseigne Mamé Kitchen compte cinq restaurants, conçus pour la vente à emporter, autour d’une offre de street food flexitarienne. Elle compte accélérer son développement.
La sélection de la rédaction

A Disney Village, la brasserie Rosalie compte faire connaître les classiques de la gastronomie française

Rosalie, un restaurant de type grande brasserie, a ouvert en décembre dernier à Disney Village, la zone connexe à Disneyland Paris. Service efficace, décoration élégante, carte fournie : les fondamentaux du concept sont de mise, mais l’établissement doit davantage faire connaître son offre.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter