Économie

Records historiques pour le pétrole

C’est du jamais vu sur les marchés pétroliers: le baril de Brut, côté à New York, s’est échangé ce mercredi à 102,08 dollars le baril, et le Brent (Mer du Nord), côté à Londres a atteint lui aussi un plus haut niveau, à 101,43 dollars. Les consommateurs européens et nord-africains sont particulièrement concernés pour cette dernière donnée. Des facteurs géopolitiques et l’inflation aux Etats-Unis, comme l’atteste la hausse des prix à la production telle que publiée hier, tirent les cours à la hausse.

Concernant les facteurs géopolitiques évoqués ci-dessus, des violences au Nigéria, l’intrusion de troupes turques en Irak et la poursuite du conflit entre le Vénezuéla et ExxonMobil. Une possible réduction de la production de l’Opep, qui doit se réunir le 5 mars, attise également les tensions.

A lire également
Économie

Pétrole: l'Opep face aux conflits politiques

De multiples conflits attisent les cours du pétrole. L’Opep doit, dans ce contexte, redéfinir son rôle.
Économie

Moyen-Orient: crises pétrolières et enjeux géopolitiques

Le pétrole constitue un instrument de négociation sans équivalent pour les pays du Moyen-Orient. Focus historique.
Actualité socialePolitique éco

Moyen-Orient: quelle redistribution de la rente pétrolière?

Les mouvements de contestation en cours depuis l’hiver dernier trouvent notamment leurs sources dans l’enjeu de la redistribution des richesses. Focus sur…

Laisser un commentaire