Actualité socialeSociété

Pourquoi les 18-34 ans prennent goût à l’entrepreneuriat

1 min. de lecture
Lancement d'entreprise

Insertion difficile sur le marché du travail, aversion au risque moins grande… Une étude met en lumière les raisons du goût de l’entrepreneuriat chez les jeunes.

Les jeunes ont toujours plus envie d’entrepreneuriat, conclut le Global Entrepreneurship Monitor (GEM), un organisme d’études basé à Londres. A l’issue d’une étude menée dans 5 régions géographiques à travers le globe, les auteurs estiment que les 18-34 ans sont 1,6 fois plus ouverts à l’idée de se lancer dans la création d’entreprise que les adultes. Le directeur général de GEM, Mike Herrington, répond aux questions de Business & Marchés.

Pourquoi les jeunes sont-ils plus ouverts à l’entrepreneuriat que les adultes?

Les jeunes sont généralement plus entreprenants parce que leur aversion au risque est moins forte que pour des personnes plus âgées. Les jeunes tendent également à créer des entreprises qui exigent moins de garanties au démarrage, d’où un accès plus facile au marché avec moins de barrières à l’entrée. L’indépendance, leur volonté de se démarquer et le fait qu’il est difficile de trouver un emploi stable constituent également des raisons qui expliquent la volonté massive des 18-34 ans de créer leur propre activité.

Pourquoi les jeunes occidentaux sont-ils les plus frileux pour créer leur entreprise?

Ils ne sont pas forcément plus prudents que leurs homologues issus des pays en développement, mais ces derniers pensent avoir plus de marges de manœuvre étant donnée la nécessité de créer de nouvelles entreprises, l’opportunité d’avoir accès à de nouveaux marchés, et la facilité offerte par une économie davantage tournée vers les services que dans les pays occidentaux.

Comment le système éducatif pourrait-il favoriser l’entrepreneuriat chez les jeunes?

Le GEM a prouvé qu’il y existait une corrélation directe entre le niveau d’enseignement et le niveau de connaissance de l’entreprise. Plus le niveau de formation d’une personne est élevée, plus cette personne souhaitera créer son entreprise. Le niveau de viabilité de cette entreprise progressera également. Par conséquent, il devient urgent de former les jeunes à l’entrepreneuriat.

Photo: Thin line flat design of launching new business idea par Shutterstock/Bloomua

2425 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Avec DRP, la drop culture tient désormais salon à Paris

Nouvel événement pour WSN Développement. Connu pour ses salons professionnels (Who’s Next et Première Classe sur la mode, Bijhorca sur la bijouterie…),…
EntreprisesServices

Fortes ambitions pour les robots cuisiniers d'entreprise de Bolk

La start-up Bolk entend installer, dans les entreprises et lieux de trafic, des robots permettant de réaliser et de personnaliser des bols repas à l’heure du déjeuner. Elle vient de lever 4 millions d’euros.
ÉconomieEntreprisesServices

“Dans la restauration, je n'ai jamais connu une telle inflation en trente ans”, observe Paul Chantler (FrogPubs)

Objectif affiché pour Frog; “l’excellence opérationnelle”, afin de satisfaire ses clients. Un leitmotiv rappelé dans les dix pubs de l’enseigne. Paul Chantler, PDG, fait le point sur la situation de l’entreprise.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

2 commentaires

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.