ÉconomieEntreprisesServices

Monsieur Brunch compte développer le brunch à Paris

Monsieur Brunch au Comedy Club

Monsieur Brunch propose chaque dimanche des brunchs à thème au cœur de Paris.

« Nous avons découvert les brunchs à thème à New York et à Londres. A Paris, la plupart des brunchs n’avaient pas de thème, c’était juste un menu différent réservé au dimanche… Nous avons donc voulu proposer une offre qui sorte un peu de l’ordinaire pour amener un peu de nouveauté à l’offre parisienne », explique à Business & Marchés un des cinq associés de Monsieur Brunch, Paul Armbruster, également à l’origine du nouveau site marchand dédié aux bières artisanales HopBuddy.

Depuis la fin 2014, la start-up organise chaque dimanche dans la capitale plusieurs sessions de brunchs, annoncés sur une page Facebook qui compte déjà plus de 6000 fans. « Les réseaux sociaux sont essentiels pour nous : cela nous permet d’interagir directement avec nos clients et nos fans, et d’être au plus prêt de leurs attentes. Cela nous permet également de fédérer une communauté de passionnés de brunchs, qui a envie de découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux concepts. On se dit que si l’on propose des brunchs ‘à la cool’, dans de beaux lieux et que la nourriture est de bonne qualité, les gens reviendront », complète-t-il.

Les brunchs sont organisés dans un restaurant du 1er arrondissement et au Comedy Club, dans le 10ème arrondissement. « Nous sélectionnons des lieux capables d’accueillir nos clients : on essaie d’en trouver de beaux et atypiques. Pour les événements, nous nous inspirons de ce qui marche ailleurs et nous créons nos propres concepts. Ce n’est peut être pas la manière la plus orthodoxe mais on s’assoie autour d’une table et on réfléchit sans se donner de limites… En général, on y arrive plutôt bien ! », ajoute Paul Armbruster.

L’offre commençant à trouver son public, Monsieur Brunch peut envisager d’étendre sa toile. « Au début nous avions peu de retours, ce qui est logique, mais depuis quelques semaines tous nos événements sont complets au moins 5 jours avant qu’ils aient lieu. Nous allons poursuivre notre développement en essayant de rallier de nouveaux lieux et en créant de nouveaux événements, tout en gardant notre ambition de proposer des brunchs de qualité à nos clients. Si nous renoncions à ce principe, nos clients arrêteront eux aussi de nous suivre… Ce n’est pas le but ! »

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesManagement

Les astuces de Snapshift pour convaincre les restaurateurs en quête d’un outil de gestion de planning

Permettre aux restaurateurs de gérer le planning de leurs salariés, disposer d’un panorama des heures effectuées, telles sont les fonctionnalités de Snapshift.
ÉconomieEntreprisesServices

Comment la start-up Supli rapproche les fournisseurs de leurs clients restaurateurs

Digitaliser les catalogues des fournisseurs pour faciliter les commandes des restaurateurs, telle est l’ambition de la start-up Supli, qui poursuit son développement.
ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.