ÉconomieEntreprisesServices

La start-up Action Sport prend le contrepied des salles classiques

Salle de sport Action Sport - Paris

A contre-courant des salles de sport habituelles, Action Sport mise, pour ses séances d’électrostimulation, sur un coaching personnalisé et un cadre qualitatif.

Pour élargir son public, rien de tel que de casser les codes. « Nous sommes vraiment le concept de l’anti-salle de sport, avec de la préparation physique et de la remise en forme, pour tous les profils. Nous en avions marre des salles de sport où l’on est livré à soi-même. Lorsque vous venez, votre séance d’électrostimulation se déroule sur rendez-vous avec le coach », indique Romain Root, président d’Action Sport.

Cette enseigne spécialisée dans l’électro myo stimulation active (ou mihabodytec) compte atteindre 50 « studios » à la fin de l’année, contre une quinzaine actuellement. 5 millions d’euros doivent prochainement être levés, afin de positionner Action Sport en tant que leader en France, s’installer dans les capitales européennes et s’ouvrir au marché nord-américain. Une précédente levée de fonds de 800.000 euros avait eu lieu en 2018.

Pas besoin d’arriver avec son sac de sport, ses baskets ni son gel douche, l’équipement est fourni avant le début des séances. Des barres de céréales, une offre food detox et des cosmétiques Clarins sont mis à disposition avant les séances d’électrostimulation. Un concept qui fait de plus en plus d’adeptes : « en 20 minutes, vous faites l’équivalent de 4 heures de stimulation musculaire. On rentre dans la fibre musculaire en profondeur. Nous avons des programmes minceur, des programmes de réathlétisation pour reprendre une activité en douceur, et des programmes de tonification », explique Romain Root.

Des taux de réabonnement plus élevés

La première salle a ouvert en novembre 2016 à Paris, avant un développement progressif en propre puis, depuis mars 2018, en franchise. Une structure de formation a été créée. « Tous nos coachs sont diplômés d’Etat. Ils ont également un sport de prédilection », précise Romain Root.  Le personnel accompagne les clients sur différents types d’objectifs (amélioration des performances, endurance et rééquilibrage du corps…), qu’ils soient sportifs confirmés ou non. Les premiers résultats apparaissent en un mois, assure Action Sport. Pour l’heure, plus de la moitié des clients se réabonnent, contre moins de 20% dans une salle classique.

A lire également
EntreprisesManagement

Les astuces de Snapshift pour convaincre les restaurateurs en quête d’un outil de gestion de planning

Permettre aux restaurateurs de gérer le planning de leurs salariés, disposer d’un panorama des heures effectuées, telles sont les fonctionnalités de Snapshift.
ÉconomieEntreprisesServices

Comment la start-up Supli rapproche les fournisseurs de leurs clients restaurateurs

Digitaliser les catalogues des fournisseurs pour faciliter les commandes des restaurateurs, telle est l’ambition de la start-up Supli, qui poursuit son développement.
ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.