Aller au contenu

Zone euro: l'inflation au plus haut

La poussée de l’inflation dans la zone euro est confirmée. En rythme annuel, celle-ci a atteint en mars 3,5%, un record depuis l’introduction de l’euro en 1999. Le consensus optait pour sa part pour un chiffre à 3,4%. « Selon une estimation rapide publiée par Eurostat, le taux d’inflation annuel de la zone euro s’établirait à 3,5% en mars 2008. En février, le taux était de 3,3%. L’inflation annuelle est l’évolution des prix entre le mois de référence et le même mois de l’année précédente« , précise l’Office statistique des Communautés européennes.

L’objectif de la BCE, fixé à 2%, est donc largement dépassé, ce qui devrait apporter de l’eau au moulin d’un Jean-Claude Trichet qui, à plusieurs reprises, a invoqué cet argument pour expliquer sa politique divergente de celle de la Fed: les situations économiques sont différentes, selon l’ancien gouverneur de la Banque de France. Ben Bernanke doit pouvoir être en mesure de soutenir une croissance dont la brutale décélération en décembre montre encore les limites de l’économie américaine actuellement, tandis que Jean-Claude Trichet ne cesse de réaffirmer son inquiétude contre une hausse généralisée et durable du niveau des prix. « Il est absolument important d’éviter une spirale inflationniste qui, elle, ne serait pas du tout dans l’intérêt du consommateur », a expliqué Amélia Torres, porte-parole de la Commission européenne pour les Affaires économiques.

C’est en Belgique et en Espagne que la situation s’avère la plus grave: en mars, l’inflation a atteint au plat pays 4,39% sur base annuelle. Le nouveau gouvernement a donc du pain sur la planche, le thème étant pointé du doigt durant la crise institutionnelle qui a perturbé le pays durant plus de huit mois. Outre-Pyrenées, la hausse généralisée des prix est de 4,6% sur un an. « Nous avons des hausses des prix du pétrole et des produits alimentaires en particulier, et nous pensons que cela renforce les arguments des travailleurs pour obtenir des augmentations de salaires« , a pour sa part indiqué le secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats John Monks. En parallèle, l’indice de confiance économique, prenant en compte l’opinion des chefs d’entreprise et des consommateurs dans la zone euro, est au plus bas depuis novembre 2005.

Publié dansEconomiePolitique éco