ÉconomieEntreprisesServices

Happhapp souhaite faciliter l’organisation d’événements à Paris

2 min. de lecture

Le nouveau site Happhapp promet de faciliter l’organisation d’événements dans la capitale à travers un questionnaire ciblé et des prestataires présélectionnés.

Jeanne Barbier

Jeanne Barbier

Lancé mi-février après huit mois de développement et de tests, le nouveau site Happhapp propose de mettre en relation les internautes avec une sélection de prestataires spécialisés dans l’événementiel (salles, traiteurs, animations, boissons…)

« L’organisation d’un get together, qu’il soit amical, familial ou professionnel peut vite devenir une prise de tête ! Les solutions proposées sur Internet sont insuffisantes et les recherches toujours laborieuses, alors que ce devrait être un moment amusant pour celui qui organise », indique à Business & Marchés sa co-fondatrice, Jeanne Barbier, avec Nicolò Forteleoni.

Afin de faire correspondre les souhaits des organisateurs d’événements avec les offres, Happhapp propose un questionnaire de treize questions, impératif avant toute inscription. « Les moteurs de recherche ne prennent pas en compte certains critères essentiels, comme le budget, l’ambiance et les horaires souhaités, ou encore la volonté d’apporter sa propre nourriture ou de bénéficier des services de restauration du lieu », complète Jeanne Barbier, qui promet une expérience utilisateur « fun et ludique ».

Des prestataires préalablement sélectionnés

Gratuit pour les internautes, le site mise sur la sélection des prestataires référencés, les Happappeurs. « Nous les avons tous rencontrés, et la plupart d’entre eux ont été testés et approuvés. C’est un label qualitatif que nous comptons maintenir dans le temps grâce aux feedback de nos organisateurs. Les offres sont très détaillées avec un maximum de photos, une description et les tarifs. Une fois que l’internaute a choisi une offre et rempli un devis, il envoie sa demande au prestataire qui en est averti. Un tchat leur permet d’échanger sur le site afin de se mettre d’accord sur les détails », précise Jeanne Barbier. Les particuliers disposant d’un statut d’auto-entrepreneur peuvent également se manifester auprès de la plateforme.

L’équipe du site se concentre aujourd’hui sur le lancement. « Nous avons affiné le projet pour nous concentrer pour l’instant sur la mise en relation entre les internautes et les Happappeurs. Une fois que cette base sera bien mise en place, nous reviendrons sur les autres fonctionnalités mises temporairement de côté. Nous comptons étoffer nos offres sur Paris, puis nous étendre géographiquement », ajoute la jeune entrepreneure.

Photo : Fireworks and crowd celebrating the New year par Melis/Shutterstock

2425 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Grâce à sa machine, la start-up Kuantom fait essaimer le cocktail sans barman

Conçue pour les établissements sans barmans attitrés, Orkestra, la machine à cocktails de la start-up Kuantom, est commercialisée depuis un an. L’aboutissement de six ans de R&D.
EntreprisesServices

Fortes ambitions pour les robots cuisiniers d'entreprise de Bolk

La start-up Bolk entend installer, dans les entreprises et lieux de trafic, des robots permettant de réaliser et de personnaliser des bols repas à l’heure du déjeuner. Elle vient de lever 4 millions d’euros.
EntreprisesServices

Comment Arkose initie ses clients aux joies de l'escalade

Escalade de bloc, restaurant, bière artisanale et bien-être : dans sa salle de Nation, à Paris, Arkose veut capter une clientèle plus large que les hardcore climbers, sans les délaisser.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.