Entreprises

Glenfiddich s’adresse aux Français, premiers consommateurs de whisky au monde

3 min de lecture
Glenfiddich 12 ans Triple Oak

Le nouveau whisky Glenfiddich 12 ans Triple Oak a été élaboré pour le marché français.

Après avoir joué la carte de la disruption avec les Experimental Series (dont un très réussi whisky vieilli en fûts ayant préalablement contenu de la bière de style IPA) et celle du segment haut-de-gamme avec, fin 2019, Grand Cru (notamment caractérisé par son finish en fûts de vins français), la distillerie écossaise Glenfiddich (dont les produits sont distribués par William Grant & Sons) lance 12 ans Triple Oak, conçu spécifiquement pour le marché français. Il est issu de l’assemblage de liquides passés dans trois fûts différents  : chêne américain (bourbon cask), chêne européen (sherry cask) et, pour la première fois, chêne français neuf.

Une façon de rendre hommage au premier pays consommateur de whisky au monde… également réputé pour sa gastronomie. A cet effet, un menu à emporter (aux plats notamment composés d’haddock, de langoustines, de canard et de pain d’épices) a été conçu avec le chef parisien Julien Boscus (restaurant Origines, 8ème arrondissement). Jérôme Kaftandjian, brand ambassadeur Glenfiddich France, nous en dit plus sur cette création.

Pourquoi Glenfiddich a souhaité dédier une nouvelle édition au marché français ?

L’idée de Brian Kinsman, notre maître de chai, était de créer une édition spécifique et en adéquation avec le goût des Français. Une édition sur mesure faite pour le consommateur Français, un peu plus complexe en matière de profil aromatique que la version 12 ans originale que nous avons depuis plusieurs années. Cela va également apporter une profondeur de gamme. Certes, en France, nous avons la chance d’être un marché important au niveau du whisky mais c’est quand même rare qu’une distillerie propose et élabore une version spécifique pour notre marché. Aujourd’hui, chez Glenfiddich France, nous sommes fiers de pouvoir proposer une telle édition, uniquement sur notre marché et uniquement pour les consommateurs français qui, nous le pensons, sauront l’apprécier.

Quelles sont les attentes des consommateurs français en termes de whisky ?

La France est un pays d’épicuriens, nous aimons les bonnes choses que ce soit au niveau des spiritueux ou de la gastronomie. Il est vrai que le consommateur français est assez exigeant mais aussi connaisseur. C’est ce que Brian Kinsman a constaté lors des ses différents passages en France lors de salons ou autres. Les goûts et les attentes du consommateur en France en matière de spiritueux sont peut-être un peu plus prononcés que sur certains autres marchés, d’où le fait d’avoir créé cette édition sur mesure pour le palais français.

Quelles sont les caractéristiques et les moments recommandés de dégustation de Glenfiddich 12 ans Triple Oak ?

L’avantage de ce nouveau Glenfiddich 12 ans Triple Oak c’est qu’il peut être dégusté aussi bien en apéritif, qu’en digestif mais aussi en accord avec un plat. C’est d’ailleurs ce que nous avons choisi de mettre en avant pour le lancement avec un menu élaboré par la chef Julien Boscus du restaurant Origines Paris qui va sublimer tous les arômes de cette nouvelle version. La triple maturation va clairement intensifier le profil aromatique du whisky et développer son côté épicé. Un single malt à la fois complexe mais aussi accessible qui va ravir les amateurs de whisky mais aussi les novices. Au nez, on va retrouver l’ADN classique Glenfiddich à savoir le côté fruité avec des notes de poires et une touche citronnée, en bouche on constate que c’est un whisky doux et crémeux libérant de délicates notes d’épices et de chêne. Résultat : un single malt riche, crémeux, fruité et vanillé mais aussi légèrement épicé de par sa triple maturation.

Quels sont les réseaux de distribution de 12 ans Triple Oak, et comment s’accorde-t-il en gastronomie ?

Cette référence sera disponible en off trade, chez tous les retailers : Carrefour, Carrefour Market, Auchan…, ainsi que sur les réseaux on trade en établissement (bars à cocktails, bars d’hôtel…) La chance de cette édition est de révéler plusieurs facettes de dégustation. Elle peut se marier avec différents plats ou mets, aussi bien en entrée (type langoustine, ceviche…) que sur un plat (canard, volaille…) ou bien même un dessert (pain d’épices, brioche perdue, tarte aux pommes…) et pour les gourmands comme moi avec du chocolat bien sûr.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
Entreprises

Cognac, liqueur, champagne, café : quatre pop-up pour rapprocher les marques et leurs consommateurs

En novembre, Martell, St-Germain, Ruinart et Lavazza ont imaginé plusieurs expériences, à Paris, pour s’adresser directement aux consommateurs, avec des concepts très différents.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.