ÉconomieFocusManagement

Tribune : l’emailing marketing est loin d’être mort…

Essor des réseaux sociaux oblige, la pertinence des campagnes d’emailing fait débat.

Que vous soyez dans le commerce, l’e-business ou bien auto-entrepreneur, vous avez tous un point commun… la communication. Comme vous le savez, votre situation financière dépend de vos clients, de vos adhérents ou consommateurs, n’est-ce pas ?

L’email, un allié de taille

Il vous faut prospecter, vous « vendre » auprès de la population pour faire connaître vos services afin d’accroître votre fichier client et ainsi prendre de l’ampleur. En 2011, le nombre d’internautes en France s’élevait à 38 millions (soit 58% de la population) et que la quasi-totalité possédait une adresse mail. Ce chiffre donne à réfléchir quant à l’importance capitale que peut avoir une campagne emailing.

Le terme de « solution » ou « campagne » emailing renvoient aux moyens de prospection « intelligents » à l’aide de logiciels tels que ceux proposés, par exemple, par Pure360. Le but de ce genre de logiciels est de surveiller de très près votre démarche marketing. Lorsque vous ordonnerez au logiciel d’envoyer un mail expliquant ou proposant vos services, ce dernier est capable de vous informer si l’internaute a reçu le mail, si il l’a lu ou non, ou bien si le mail a été placé dans la corbeille de la personne sans même avoir été consulté. Dès lors que le logiciel emailing détecte que le premier mail n’a pas eu d’impact car non-lu ou effacé, il va renvoyer un second mail à toutes vos cibles marketing. Tout simplement pour que l’internaute consulte au final ce mail.

Doublez vos envois !

Vous reconnaîtrez volontiers que les chances d’attirer des clients sont plus nombreuses en envoyant deux mails plutôt qu’un seul. Cibler votre clientèle, vos prospects en envoyant le premier mail, consultez le rapport du logiciel et les statistiques (taux de clics, taux de lectures, etc.) et on repart pour un second tour. Il a été prouvé qu’une personne lira un mail si il a été envoyé deux fois, car l’internaute prend conscience qu’il s’agit peut-être d’une offre très intéressante, quelque chose à ne pas louper ou bien par simple curiosité car l’Homme est humain et sans cesse à la recherche de bons plans.

En 2011, 115 milliards de mails ont été envoyés ! C’est assez significatif. On peut dire qu’envoyer un mail c’est communiquer, même si je suis d’accord avec vous … environ 30% des 115 milliards étaient sûrement d’origine « spammy ». Toutefois, il s’agit avant tout de marquer les esprits de vos futurs clients, potentiels consommateurs. Cette technique parait peut être qualifiée d’ancestrale par certains détracteurs, mais elle reste terriblement efficace et vous fera gagner de nombreux clients lors de votre démarche marketing…

Fabrice Michel (Search Laboratory

A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

François Drounau: “nous allons aider les marques de spiritueux à rattraper leur retard sur le digital”

L’agence L’Assemblage, spécialisée dans l’accompagnement marketing, RH et lean des acteurs des vins et spiritueux, développe son offre digitale avec MyBalthazar, afin de faire progresser les marques sur l’e-commerce et les réseaux sociaux.
ÉconomieEntreprises

Chez Gargantua à Paris, les bonnes pratiques d'un caviste de quartier

Depuis un an, Anaël Masson conseille ses clients du 5ème arrondissement de Paris dans sa cave, Gargantua, dans un univers vins, champagnes, spiritueux et bières en bouillonnement permanent.
ÉconomieEntreprises

Les astuces de BrewDog pour booster sa notoriété en France

BrewDog va lancer une campagne de communication en France, autour de sa Punk IPA, et développe son projet d’entreprise. Interview avec Anne-Laure Charrier.

Laisser un commentaire